DR
The Good Shoes

Dieter Kasprza, la multinationale la plus puissante de Scandinavie

En 1962, à Bredebro (1 000 habitants), Karl Toosbuy fonde son atelier de chaussures devenu, à peine croyable, la multinationale Ecco Sko. Perdus dans les neiges du Danemark, les journalistes en snow boots aimeraient bien croiser Dieter Kasprzak, l’invisible dirigeant du 3e producteur mondial de chaussures moyen de gamme (1,131 Md € de CA). Aussi discret que son équipière et épouse, Hanni Toosbuy Kasprzak, fille unique de Karl, qui collaborait déjà avec son père à 21 ans. Une autre planète. De nos jours, 18 500 employés travaillent dans 5 usines en propre (Chine, Slovaquie et Thaïlande), 15 000 points de vente dans 87 pays et 5 tanneries Ecco. Directement de la vache (ou du buffle d’eau) aux pieds du consommateur, la philosophie de cette firme qui a « cannibalisé » Bredebro avec hôtel, salle de gym, bâtiments classés « secret défense » où se cachent innovations et régiments de designers. Le président barbu, blazer sanglé sur un ventre rond, s’est entouré de 4 vice‑présidents, mais aussi d’Anna et André. Agés de 20 ans, respectivement champions d’équitation et de golf, les héritiers apprennent les règles d’une multinationale, cornaqués par papa et maman.

Thématiques associées