Ce coffret est la réédition d’enregistrements devenus introuvables, parus il y a vingt ans et n’ayant pas pris une ride. Il rend hommage à ce prodige belge qu’était Guillaume Lekeu, mort à… 24 ans. Il avait eu le temps de composer une Sonate pour piano et violon, encore jouée par maints violonistes, quelques œuvres pour orchestre, des œuvres pour piano, de la musique de chambre et un sublime Adagio pour quatuor d’orchestre, une musique profondément émouvante et envoûtante, composée en hommage à César Franck. Au milieu de ces perles, on notera la présence d’un violoniste à la fulgurante carrière, Philippe Hirschhorn, dont ce fut l’un des rares enregistrements.

Guillaume Lekeu. Les Fleurs pâles du souvenir, Œuvre intégrale, Ricercar.

Thématiques associées