DR

L’œil de lynx de l’immobilier commercial européen
Christophe Cuvillier

Christophe Cuvillier est l’un de ces jeunes patrons du Cac 40 qui réserve un vol Paris – San Francisco hebdomadaire sur son agenda, histoire de prendre le pouls de cette révolution numérique made in Silicon Valley. On cherche en vain une faille dans son parcours parfait : HEC, L’Oréal, puis PPR (devenu Kering), où ce fils de diplomate, père de 3 enfants, a dirigé Conforama et la Fnac, deux enseignes qui ont pris leur envol numérique sous « l’ère Cuvillier ». A son arrivée, en 2013, à la tête d’Unibail-Rodamco, géant de l’immobilier commercial (propriétaire, entre autres, de 72 centres commerciaux) avec 35,7 Mds € d’actifs au 30 juin 2015, Christophe Cuvillier affichait un profil d’étranger à l’immobilier, succédant, qui plus est, à un mentor du secteur. Deux prétendus points faibles superbement contrés par ce « Taser » du commerce aux faux airs de Sting, qui a bientôt offert à cette foncière Unibail-Rodamco (la fusion entre les deux enseignes remonte à 2007), cotée en Bourse, ses mensurations numériques et internationales de championne d’Europe. Pari gagné, donc, pour cet « oeil de lynx », surnom qui le suit depuis ses années PPR…

Thématiques associées