Diaporama : Blue Period / Last Summer, Araki subversif et émouvant

Dashwood Books publie un nouvel ouvrage, Blue Period / Last Summer : Arakinema, compilation de deux séries du photographe japonais Nobuyoshi Araki. Des clichés capturés pendant les années 80 qu’il avait transformé en film dans les années 2000.

Il y a des artistes inclassables. Nobuyoshi Araki est, sans conteste, un de ceux-là. Photographe superstar, le Japonais est célèbre pour ses photos érotiques, mais le cynisme qui transpire de ses clichés d’un Tokyo eighties asphyxié, la poésie d’un tirage d’un bouquet de fleurs fanées, sont tout aussi troublants que ses nus, très crus.

La maison d’éditions new-yorkaise Dashwood Books rassemble dans Blue Period / Last Summer : Arakinema, deux séries qui illustrent parfaitement les multiples talents d’Araki. Les clichés de Blue Period, dont il a retiré la couleur, « sont une représentation du passé » selon les mots du photographe, alors que Last Summer, où il a ajouté des couleurs, « symbolise le futur ». Un futur idéalisé, à la limite, parfois, d’être effrayant.

Araki en édition limitée

Deux séries composées de clichés des années 80, publiés dans le magazine Shashin Jidai, qu’Araki avait utilisé pour créer deux films diffusés dans plusieurs musées, dont le Palais de Tokyo, au milieu des années 2000. Il souhaitait absolument exposer ses deux vidéos projeter l’une avec l’autre, pour ne faire qu’une seule œuvre. C’est chose faite, dans un livre en édition limitée – comme c’est souvent le cas avec le photographe – à 1750 exemplaires.


 

Lire aussi : 

Diaporama : « LA NY », l’Amérique d’un bout à l’autre par Jeffrey Milstein

Diaporama : les plus beaux chais du Bordelais dans l’œil d’Alexis Cottin

Photo : Hervé Szydlowski met l’humanité à nu

Thématiques associées