Cette nouvelle vodka française mêle la tradition de la distillation à des codes empruntés à l’univers du vin. En réinterprétant le spiritueux le plus consommé au monde Guillotine bouscule les codes.

Alors qu’elle est le spiritueux le plus consommé au monde, la vodka n’atteint que 6,5 % de parts de marché en France. De quoi attiser les appétits des grands groupes alcooliers, mais aussi de susciter les vocations. Passionné par les spiritueux et les possibilités de créations qu’ils permettent en mixologie, Paul Berkmann s’est ainsi lancé il y a quelques mois avec une nouvelle vodka 100 % française. Baptisée Guillotine – il faut préciser que sa société s’appelle Bastille Day -, elle est élaborée à partir de marc de raisins des trois cépages champenois : chardonnay, pinot noir et meunier.

Guillotine Vodka & Heritage.
Guillotine Vodka & Heritage. Mickael Peralta

Guillotine innove

Pour la conception de cette vodka originale, le fondateur de la marque Paul Berkmann s’est associé à Jean-Paul Braud, artisan maître de chai et ancien expert du développement du groupe Rémy Cointreau. Ensemble ils ont décidé de corser les choses : faire vieillir une version en fûts de chêne français. « Je trouvais que l’univers des vodkas était un peu conventionnel et j’avais envie de trancher avec tout ce a été fait jusqu’ici. » Ainsi, la vodka Guillotine Héritage perturbe un peu à l’œil avec sa couleur ambrée, loin des codes habituels de cette boisson alcoolisée. En bouche, si l’on retrouve bien la fraîcheur de la vodka, les notes apportées par l’élevage sous bois enrichissent la palette aromatique avec des senteurs de boîte à cigares, d’épices et une pointe d’umami qui titille la finale.

Paul Berkmann, fondateur de la marque.
Paul Berkmann, fondateur de la marque. E. Robert

Plus classique, la vodka Guillotine Originale est assez vive, avec des notes citronnées et une touche d’amande. Toujours à la recherche d’innovations, Paul Berkmann s’est associé à la Maison Petrossian pour proposer une vodka au caviar. Vingt grammes de l’osciètre Tsar Impérial sont macérés et dilués par litre de vodka. Un accord parfait selon Mikaël Petrossian. Le jeune héritier de la prestigieuse maison estime qu’elle permet « d’envisager une autre approche du caviar, une nouvelle expérience de découverte ».

Vodka au caviar Petrossian.
Vodka au caviar Petrossian. DR

The good concept store A découvrir dans le concept store