Champ d’expérience, témoin d’une époque ou ode à la nature, la photo ne cesse de se poser en reflet de notre société. Tour du monde en cinq expos.

Photo abstraite ou péril imminent, deuil ou portraits crépusculaires, de Lausanne à San Francisco, The Good Life a sélectionné cinq expositions à ne pas manquer.

Photo : notre sélection de Good Exhibitions 

Lausanne, Dubuffet et la photo. Lors d’une rétrospective à Turin, en 1978, Jean Dubuffet associa des toiles originales et des projections lumineuses d’autres de ses peintures. Le musée de l’Elysée présente, aujourd’hui, la première étude du fonds photographique de l’artiste et dévoile les liens qu’il nourrissait avec la photographie. Et ils sont nombreux ! Il a réalisé des vues en stéréoscopie de paysages qui lui servaient d’aide-mémoire pour ses tableaux. Il s’est servi de la photographie et de projections pour reproduire ses sculptures en très grand format. Et surtout, il a eu l’obsession de documenter, toute sa vie durant, ses travaux éparpillés de par le monde.

Photo : les expositions à voir avant l’été / Élément bleu XI, Jean Dubuffet, photomontage, 1967.
Photo : les expositions à voir avant l’été / Élément bleu XI, Jean Dubuffet, photomontage, 1967. Fondation Dubuffet

Jean Dubuffet. L’Outil photographique,
Musée de l’Elysée, du 30 mai au 23 septembre.
www.elysee.ch


Londres, les belles heures de la photo abstraite. On ne compte plus le nombre d’expositions consacrées à la peinture abstraite. En revanche, bien peu de musées ont défriché l’histoire de l’abstraction dans le champ photographique et mis au jour les liens opérés avec le monde pictural. Projet ambitieux, donc, que de rassembler quelque 300 œuvres, de 1910 à aujourd’hui, qui font dialoguer Georges Braque et Pierre Dubreuil, Constantin Brancusi et Paul Strand ou encore Lewis Baltz et Carl Andre. En passant, on n’oubliera pas de contempler les merveilleux monochromes photographiques de James Welling et les expérimentations sur papiers photo périmés d’Alison Rossiter.

Photo : les expositions à voir avant l’été / Untitled, Guy Bourdin, 1952.
Photo : les expositions à voir avant l’été / Untitled, Guy Bourdin, 1952. The Guy Bourdin Estate

Shape of Light. 100 Years of Photography and Abstract Art,
Tate Modern, du 2 mai au 14 octobre.
www.tate.org.uk


San Francisco, Fusco et le train du deuil. Une des séries photographiques les plus célèbres du XXe siècle est présentée ici. Paul Fusco a saisi les Américains en deuil, postés le long du trajet emprunté par le train qui a convoyé le corps du sénateur assassiné Robert F. Kennedy, de New York à Washington D.C. A ces images, font pendant les films tournés et les photos prises à l’époque par les spectateurs du convoi, et collectés des années plus tard par l’artiste Rein Jelle Terpstra. Ajoutez à cela un film de l’artiste Philippe Parreno, qui reconstitue au ralenti le convoi d’après les images de Fusco, et vous obtenez une exposition plutôt bluffante.

Photo : les expositions à voir avant l’été / Untitled, from the series RFK Funeral Train, Paul Fusco, 1968.
Photo : les expositions à voir avant l’été / Untitled, from the series RFK Funeral Train, Paul Fusco, 1968. courtesy Danziger Gallery

The Train. RFK’s Last Journey,
SFMoMA, jusqu’au 10 juin.
www.sfmoma.org


Paris, le guetteur Robert Adams. Dans les années 70, lorsque Robert Adams a vu une colonne de fumée s’échapper du laboratoire national de Rocky Flats qui maniait du plutonium radioactif, il s’est demandé s’il devait redouter un accident nucléaire. En réalité, le feu brûlait en dehors de l’enceinte de l’usine. Après ce moment suspendu, le photographe a entrepris une série où pèse, dans le regard de chaque passant, un sentiment de péril imminent. Exposition pour la première fois en France.

Photo : les expositions à voir avant l’été / Robert Adams, Sans titre, Our Lives and Our Children, 1979-1982.
Photo : les expositions à voir avant l’été / Robert Adams, Sans titre, Our Lives and Our Children, 1979-1982. Robert Adams / Collection Centre national des arts plastiques

Robert Adams, Our Lives and Our Children,
Fondation Henri Cartier-Bresson, du 16 mai au 29 juillet.
www.henricartierbresson.org


Normandie, les pays du Nord à clichés ouverts. Neuf photographes, venus de pays du Nord, déploient leurs images crépusculaires dans cinq musées et espaces d’exposition de Normandie, à Rouen, au Havre, à Jumièges… Parmi eux, le Danois Trine Sondergaard nous fait visiter des manoirs inhabités, le Finlandais Pentti Sammallahti nous plonge dans le brouillard des premiers matins du monde et le Norvégien Rune Guneriussen disperse des loupiotes dans les forêts, tel le Petit Poucet semant des cailloux. L’Ecole de photographie nordique est bien l’une des plus inventives du moment.

Photo : les expositions à voir avant l’été / Les Femmes de la Maison Carré, Elina Brotherus, 2015.
Photo : les expositions à voir avant l’été / Les Femmes de la Maison Carré, Elina Brotherus, 2015. Courtesy : l’artiste et go agency

Lumières nordiques. Un parcours photographique en Normandie,
Jusqu’au 27 janvier 2019.
www.lumieresnordiques.com


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store