Tout change très vite à Beyrouth – sauf, peut-être, les embouteillages qui offrent leur lot de klaxons et de noms d’oiseaux tels les partitions libres d’un répertoire musical.

Les tours poussent, jouant au coude à coude, se livrant à la fièvre immobilière qui transforme la géographie de la ville. Peu importe. Il reste encore des poches où s’étonner et musarder comme le quartier Arménien de Bourj Hammoud, le trendy Mar Mikhael ou le chic Achrafieh pour ne citer qu’eux. La ville est pleine de belles surprises. Il convient de les cueillir au gré des rencontres en se frottant à l’énergie et à la joie de vivre de ses habitants. Tôt, le matin, on ira sur la Corniche retrouver les joggeurs et vendeurs de petits pains. A moins de préférer un plongeon dans la piscine un peu fanée mais pleine de charme du Sporting Club.

Rien de tel pour les lendemains de fête, qui, chacun sait, font aussi toute la notoriété de la ville.

Au-delà des clichés, Beyrouth offre une ambiance unique au monde. Sans doute parce que son histoire fut si mouvementée. Une histoire que les Libanais tentent d’oublier, ou de vivre avec, tout en regardant vers le futur.

Diaporama : escapade libanaise

Comment se rendre à Beyrouth ?

Ne cherchez plus, Aigle Azur vous propose au départ de Paris et Marseille des vols directs pour le Liban. La compagnie française, qui compte près de 2 millions de passagers par an, les fait voyager depuis plus de 70 ans dans des cabines modernes et confortables. Elle dessert actuellement non seulement le Liban mais également l’Algérie, le Portugal, le Mali, le Sénégal, la Russie et l’Allemagne. Allez, on fait nos valises ?

The good concept store A découvrir dans le concept store