Présentée comme un laboratoire urbain, pensée comme un écosystème, New Songdo est un terrain de jeu pour les architectes. Visite guidée…

Les premières grues de New Songdo ont commencé à tourner à l’aube des années 2000. Un chantier pharaonique, situé à 60 km au sud de Séoul, pour ce qui sera la vitrine high-tech de la Corée du Sud.

Songdo, une ville où le numérique est omniprésent

La cité nouvelle accueille plus de 250 000 habitants. Le modèle de New Songdo est celui d’une ville participative, intelligente, dotée d’une infrastructure de data parmi les plus sophistiquées de la planète.

Songdo, la ville verte de Corée du Sud hyperconnectée.
Songdo, la ville verte de Corée du Sud hyperconnectée. DR

Une ville pastiche qui puise son inspiration à Paris (les grands boulevards) et à New York (Central Park), adopte des canaux à la vénitienne et un centre de congrès comparable à l’opéra de Sydney.

Son credo : l’hyperconnexion.

Un système de réseaux optimise les consommations d’eau et d’électricité. Des caméras de sécurité, des capteurs, des lecteurs de contrôle d’accès aux parkings, un maillage du territoire sécurisé, des toits végétaux en veux-tu en voilà.

Mais question écologie, le compte n’y est pas. L’électricité n’est pas produite sur place. Elle provient des centrales à charbon de Corée du Sud. Impossible d’ouvrir les fenêtres des buildings aux façades de verre et d’acier. D’où le recours à l’air conditionné. L’objectif des promoteurs est de diffuser le concept « clés en main » à des puissances émergentes comme l’Inde ou la Chine.

The Good Spots Destination Corée du Sud

The good concept store A découvrir dans le concept store