Emirates se fournit chez Airbus, Iberia toujours à l’heure et Corsair inaugure sa première business class, The Good Life prend des nouvelles du ciel.

En attendant de découvrir le dossier Good Flight dans le prochain numéro de The Good Life, voici quelques nouvelles du ciel qui ont attiré l’attention de la rédaction. Alors, what’s up in the sky ?

  • Emirates sauve l’A380. La compagnie dubaïote a commandé 36 Airbus A380 (dont 16 en option) au constructeur européen. Un contrat de 13 milliards de dollars signé mi-janvier en forme de bouée de sauvetage lancée par Emirates, le plus gros client de l’A380 avec 180 commandes. L’avion qui fait la fierté d’Airbus peine à se vendre, et la firme toulousaine qui n’a pas enregistré la moindre commande de son A380 en 2017, songeait même à en arrêter la production. Une nouvelle encourageante, d’autant qu’il se murmure qu’Airbus serait en discussion avec British Airways, intéressée par l’achat de plusieurs nouveaux exemplaires de son gros porteur.
Emirates a commandé 36 A380 à Airbus.
Emirates a commandé 36 A380 à Airbus. DR

  • Paris-Beyrouth avec Transavia. L’été dernier, la compagnie Transavia devenait l’une des premiers low-costs à proposer des vols directs en Paris et Beyrouth. Un pari apparemment réussi pour la société du groupe Air France – KLM qui récidive cette année. Ses équipes ont annoncé reconduire la liaison entre les deux capitales entre avril et octobre. Trois vols par semaine dans le ciel de Beyrouth, les lundi, mercredi, et vendredi pour une centaine d’euros l’aller. Une bonne occasion d’aller chiner quelques pièces design d’une scène locale effervescente

  • Du monde sur les routes. Le fournisseur de données OAG a établi son classement des routes aériennes les plus empruntées en 2017. Avec près de 30 000 fréquences en un an, Hong Kong – Taipei est la liaison internationale la plus dense du monde. C’est d’ailleurs l’Asie qui domine le top 5, laissant la sixième place au trajet La Guardia (New York) – Toronto. Concernant les vols domestiques, c’est dans le ciel entre Seoul et Jeju que l’on voyage le plus, devant Melbourne-Sydney, Mumbai-Delhi et Rio-São Paulo. Aucun aéroport français n’est présent dans ces deux listes de 20 routes. A noter que ces classements ne prennent pas en compte le nombre de passagers…
Taiwan du hublot.
Taiwan du hublot. Andrew Haimerl

  • Une transformation nécessaire. La nouvelle est tombée : il n’y aura pas d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. En contrepartie, et pour absorber la croissance et le développement du « Grand Ouest », le Premier Ministre Edouard Philippe (LR) a annoncé la modernisation de l’aéroport de Nantes. De plus longues pistes et une aérogare plus grande. Une transformation nécessaire : Nantes Atlantique est passé de 2 à presque 6 millions de passagers depuis l’an 2000, et connaît la plus forte croissance de trafic en France, hors capitale. L’aéroport de Rennes, lui aussi, aura le droit à un agrandissement, quelques mois après l’inauguration de ligne à grande vitesse qui relie la ville bretonne à Paris en 1 h 25.

  • ¿ 2018, año perfecto ? Iberia, qui s’apprête à réceptionner ses premiers A320neo cette année et va inaugurer deux nouvelles liaisons Madrid – San Francisco et Madrid – Managua (Nicaragua), n’en finit plus de grandir. Une croissance que la compagnie espagnole doit à sa précision. En 2017, Iberia était la compagnie la plus ponctuelle du monde, avec 88,97 % de vols internationaux à l’heure, et 89,54 pour vers l’Europe. S’ajoutent à la liste des bonnes nouvelles, l’inauguration d’un nouveau salon à l’aéroport Madrid-Barajas, le remplacement de son A340 par un A350 sur les vols vers New York et une augmentation de ses capacités de 8 %.
Un A350 Iberia, dont les premiers vols auront lieu au mois de juin entre Madrid et Londres, avant de relier New York et la capitale espagnole au mois d’août.
Un A350 Iberia, dont les premiers vols auront lieu au mois de juin entre Madrid et Londres, avant de relier New York et la capitale espagnole au mois d’août. DR

  • Back to school. Le positionnement d’Air France sur le créneau du voyage « feel good » passe par des salons haut-de-gamme, une carte préparée par des chefs reconnus, du champagne… et de la finger food ! Avec « My Fun Menu », la compagnie proposera dès le mois d’avril une offre burger – chips – donut – bonbons terriblement régressive, sur tous ses vols long-courriers depuis Paris. Amusant !

  • Corsair inaugure sa business class. L’inauguration récente d’une classe affaires à bord de ses Boeing 747 et Airbus A330 est le point final de la montée en gamme de Corsair débutée en 2012 avec la réfection de toutes les cabines de sa flotte (un investissement de 36 millions d’euros). Des sièges full flat avec literie, un iPad à disposition et une connexion wi-fi, un casque Sennheiser à réduction de bruit, une ligne téléphonique dédiée : Corsair s’est mis au niveau de ses concurrentes les plus réputées. Dans l’assiette aussi, le pari est tenu. C’est le chef étoilé Michel Rostang qui s’est occupé de la carte et il ne lésine pas sur les produits de luxe. Au départ de Paris, les passagers peuvent commander du foie gras, du homard et même une belle portion de caviar Petrossian. Une première réussie pour la compagnie française !
La cabine affaires de Corsair.
La cabine affaires de Corsair. DR

  • Jeu concours The Good Life x Joon. Ce printemps, la « petite sœur » d’Air France, Joon, organise avec The Good Life un jeu-concours en ligne pour gagner un week-end à Barcelone avec une nuit dans l’un de nos hôtels favoris, le Room Mate Gerard. L’occasion de découvrir la jeune compagnie – dont les avions ont décollé pour la première fois en décembre dernier – et son identité visuelle forte : bleu électrique omniprésent, tenues d’hôtesses et stewards casual et partenariats judiciuex, notamment avec Travelcar, AirBnb, Le BHV/Marais ou encore avec Waynabox. Plus d’infos à venir sur le site et sur nos pages Facebook et Instagram. Gardez l’œil !

 

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store