DR
Nouveaux hôtels autour du monde

Paris : l’hôtel Grands Boulevards, nouveau spot culte

The Good Life a rencontré Olivier Bon, l’un des cofondateurs de l’Experimental Group à l’hôtel Grands Boulevards, dans le 2e arrondissement de Paris. Visite guidée du dernier-né de cette petite chaîne ultra-chic.

L’Henrietta à Londres est l’un de nos hôtels chic favoris dans la capitale anglaise. Le Grand Pigalle, à Paris, inauguré en 2015, a participé au renouveau des boutique-hôtels parisiens. Deux établissements récents et pourtant déjà culte qui ont un point commun : ils font partie de la collection de l’Experimental Group. The Good Life a rencontré Olivier Bon, l’un des trois cofondateurs avec Romée de Goriainoff et Pierre-Charles Cros, au bar de leur nouvel hôtel, le Grands Boulevards.

Une chambre de l’hôtel Grands Boulevards.
Une chambre de l’hôtel Grands Boulevards.

Un immeuble bourgeois du XVIIIe de 50 chambres aménagé par la très en vue Dorothée Meilichzon, designer qui a déjà travaillé avec l’Experimental sur l’Henrietta, entre autres. C’est elle qui a dessiné certains des luminaires que l’on retrouve dans le Grands Boulevards, le bar du lobby et les tables du restaurant. Elle a aussi chiné quelques pièces vintage et dessiné le sol en pierres de Sienne. « A l’origine, on imaginait plutôt une décoration hippie, comme l’Experimental Beach à Ibiza, nous confie Olivier Bon, mais Dorothée voulait conserver l’identité du bâtiment. Elle arrive toujours à synthétiser nos idées et les améliorer. » Résultat ? Une décoration néo-rétro, des tissus aux couleurs douces, dans un style Marie-Antoinette revisité et quelques clins d’œil à l’esprit bohème-chic souhaité initialement par les fondateurs au travers notamment de tabourets en bois. Bravo !

Une chambre de l’hôtel Grands Boulevards.
Une chambre de l’hôtel Grands Boulevards.

Les chambres sont spacieuses, les télévisions sont cachées derrière des miroirs, la présence de mobilier parfaitement dosée… Tout du choix des clés, des vraies, pas des cartes magnétiques, jusqu’à la literie, est pensé du point de vue d’un client moderne, voyageur déstressé et mobile. Les espaces communs, le bar, le restaurant et le lobby, sont vivants et ouverts les uns sur les autres. Entre formalités administratives et travaux, il aura fallu trois ans pour ouvrir le Grands Boulevards dans le 2e arrondissement de Paris.

L’Experimental Group, de bartenders à hôteliers

La restauration, l’un des éléments différenciants des hôtels du groupe. Et ce n’est pas un hasard ! Les trois fondateurs ont en effet commencé par ouvrir des bars à cocktails à Paris. Le premier, Experimental Cocktail Club, ouvert en 2007, est un succès. « A l’époque, dans la capitale pour boire de vrais cocktails, il n’y avait que les bars d’hôtels classiques, souvent très chers. Notre concept est arrivé et a changé la donne », se souvent Olivier Bon. Suivent le Prescription Cocktail Club en 2008 dans le 6e arrondissement, puis l’ECC de Londres en 2010. Le groupe se lance ensuite dans les bars à vins puis dans la gastronomie. Ils sont, entre autres, à la tête du restaurant de l’hôtel Bachaumont. Olivier Bon le sait, c’est l’un des points forts des établissements de l’Experimental Group : « Après l’inauguration, nous avons reçu des dizaines d’appels de patrons d’hôtels qui voulaient que l’on s’occupe de leurs restaurants ». Le secret c’est de bien s’entourer. En collaborant avec le chef Giovanni Passerini, les trois Montpelliérains savent qu’ils peuvent proposer des assiettes généreuses, sans rogner sur la qualité et à des prix accessibles. L’un des autres arguments des hôtels du groupe : le luxe abordable.

Une chambre de l’hôtel Grands Boulevards.
Une chambre de l’hôtel Grands Boulevards.

Une vision à 360° de l’hospitalité qui vient de loin. Les trois cofondateurs de l’Experimental Group se connaissent depuis leur enfance à Montpellier. « Déjà à l’époque, nous étions des épicuriens, on voulait savoir ce qui se cachait derrière une bonne assiette, puis plus tard dans un bon verre de vin. » Ils voyagent alors en Italie, à New York, en Espagne, en Angleterre, se nourrissent de rencontres et s’inspirent des lieux qu’ils fréquentent avant d’apporter, chacun dans leur style, leurs compétences et créer l’Experimental Cocktail Club, alors qu’ils n’ont pas encore 25 ans. Aujourd’hui, ils comptent 17 établissements dans leur portfolio.

Le bar de l’hôtel Grands Boulevards.
Le bar de l’hôtel Grands Boulevards. DR

Et d’autres projets sont en cours de développement ! Un chalet à Verbier, dans le Valais en Suisse, prévu pour la fin de l’année, un hôtel « détox » à Minorque avec ferme et potager, un autre à Venise, « une ville qui n’a pas une offre hôtelière à la hauteur des touristes qu’elle attire », et, après 2020, un établissement à Lisbonne, destination incontournable. En revanche, pas de nouveaux restaurants ou bars à cocktails de prévus, « ce n’est plus d’actualité, les hôtels étaient notre priorité depuis le début, mais il a fallu lancer de nombreux projets avant de convaincre les banques de nous suivre. Aujourd’hui, c’est devenu le cœur de notre activité ». Mais, qu’on se rassure, le savoir-faire de l’Experimental Group dans le domaine de la restauration servira aux cuisines de leurs nouveaux hôtels.

En s’implantant dans des quartiers toujours soigneusement choisis, faisant appel à des designers talentueux et innovant sans en faire trop, les trois Montpelliérains de l’Experimental Group ont réussi à marquer le secteur de l’hospitalité de leur empreinte en un temps record. Et c’est parti pour durer !

Hôtel Grands Boulevards
17, boulevard Poissonnière (Paris 2e).
www.grandsboulevardshotel.com

 


Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store