La nigelle, ou cumin noir, produit des graines comestibles aromatiques. Mais cette plante à multiples dénominations possède également de nombreuses vertus médicinales : elle nettoie le corps de ses toxines, stimule la régénération cellulaire et renforce le système immunitaire.

Originaire du sud-ouest de l’Asie, le cumin noir est connu sous diverses appellations, selon l’endroit où il est employé : carvi noir, sésame noir, coriandre romaine, poivrette… La nigelle, de son nom latin Nigella sativa, désigne une petite plante herbacée de la famille des renonculacées, dont la tige mesure environ 60 cm de hauteur. Ses feuilles, divisées en fines lanières, soulignent des leurs délicates de cinq à dix pétales, blancs ou bleus, rappelant une rosace. Son fruit ressemble à une capsule, qui renferme plusieurs graines noires à partir desquelles est extraite l’huile utilisée en phytothérapie. La nigelle est employée depuis des millénaires : des graines de cumin noir et de l’huile de nigelle ont été retrouvées sur plusieurs sites archéologiques, notamment en Egypte, et en particulier dans la tombe de Toutankhamon. En Turquie, des graines découvertes dans un flacon hittite dateraient du IIe millénaire avant notre ère. Selon certaines traductions, la plante apparaît aussi dans l’Ancien Testament, dans lequel sa récolte est évoquée. De tout temps et sur tous les continents, la nigelle a été utilisée pour aromatiser les plats, mais aussi dans un but thérapeutique. Elle est particulièrement vénérée dans les pays d’Asie et du Moyen-Orient. Son nom arabe, habbat al-baraka, signifie « graines de la bénédiction », quand les Romains la décrivaient comme une herbe médicinale miraculeuse qui guérit de tout.

Posologie

Nigelle.

 

En gélules : 3 ou 4 gélules par jour, Huile de cumin noir, Nat&Form, 12,90 les 100 gélules.

En tisane : laisser infuser une cuillère à soupe de graines dans une tasse d’eau chaude pendant 10 min.

En huile : en usage oral, de 1 à 3 cuillères à café par jour. En usage externe pour les affections de la peau, la chute des cheveux, les pellicules, huile végétale Nigelle, Pranarôm, 8 environ les 50 ml.

En crème sur mesure : pour hydrater et calmer les irritations de la peau, Laboté, à partir de 55 les 50 g.

Nigelle : des composés essentiels

Riches en principes actifs, les graines de nigelle contiennent des protéines, des lipides, des glucides, des acides aminés ainsi que des métabolites secondaires, reconnus pour leur activité pharmacologique, comme la thymoquinone, la thymohydroquinone, la dithymoquinone, le thymol et les oméga-3 et 6. Le cumin noir peut en outre prévenir de nombreuses maladies, grâce à la présence d’alcaloïdes, de lavonoïdes, d’antioxydants et d’acides gras insaturés et essentiels. Source de calcium, de fer, de sodium et de potassium, on y trouve également du carotène et des vitamines B. De quoi prévenir et combattre un grand nombre de maladies… Polyvalente, la nigelle supporte une utilisation externe aussi bien qu’interne. Efficace sur les affections de la peau comme l’acné, l’eczéma ou le psoriasis, les phytothérapeutes recommandent aussi l’huile de nigelle pour ses propriétés immunostimulantes, anti-infectieuses, anti-inflammatoires, analgésiques, expectorantes et même neuroprotectrices. Dans certains pays d’Asie, les graines sont également utilisées en teinture mère pour leurs bienfaits anti-âge et pour lutter contre les troubles de la mémoire et de l’audition. La nigelle est traditionnellement employée pour renforcer le système immunitaire en cure avant l’hiver, mais également pour assurer un bien-être général – digestif, respiratoire et même cardiaque. En effet, son action antioxydante protège le foie et améliore ses fonctions détoxiiantes, et fait baisser le taux de sucre et de cholestérol dans le sang. Ainsi, elle permet de combattre le diabète et de prévenir les maladies cardiovasculaires, comme l’hypertension. Consommé régulièrement, l’ail en optimise les capacités thérapeutiques. Bien qu’elle soit légèrement toxique à haute dose, pas moins de 650 études ont tout de même confirmé les bienfaits de la nigelle pour la santé. De nombreux travaux ont ainsi montré que son huile pouvait augmenter le taux de croissance des cellules de la moelle osseuse et inhiber la croissance tumorale de moitié, voire davantage dans certains cas. Les scientifiques se sont donc naturellement tournés vers la nigelle pour prévenir et traiter certains cancers, notamment celui du côlon, du cerveau et de la bouche, d’autant qu’aucun effet secondaire n’a été observé. Mais l’an dernier, une étude israélienne a montré que, bien que 57 % des patients atteints d’un cancer utilisent des remèdes naturels en plus de leur traitement allopathique, certains d’entre eux seraient contre-indiqués à cause de leurs conséquences négatives sur le bon déroulement de la chimiothérapie. Dans leur viseur, le cumin noir, qui limiterait l’efficacité des traitements classiques. Une étude qui reste à confirmer.

The good concept store A découvrir dans le concept store