Le marché du whisky est en pleine effervescence, porté par une demande croissante. Décidées à en profiter, les marques écossaises rivalisent d’imagination pour lancer de nouvelles expressions. Tour d'horizon avec The Good Life.

Le top des whiskies écossais sélectionné par The Good Life 

  • Glen Grant 18 ans Lancé en 2016, à l’occasion du Whisky Live qui s’est tenu à Paris, le Glen Grant 18 ans revient cette année avec une présentation pour le moins originale, qui devrait séduire les amateurs de single malt d’exception et de beaux objets. En hommage au Major Grant, fondateur de la distillerie et grand voyageur, Glen Grant a imaginé une valise pour baroudeurs chic. Clin d’œil à ses origines écossaises, l’intérieur est doublé de tartan aux couleurs de la maison. Le bagage contient, bien sûr, une bouteille du Glen Grant 18 ans, mais aussi un kit parfait pour profiter de ses pérégrinations : porte-passeport en cuir, couteau de poche, jumelles et chargeur de batteries. Sans oublier une carte du monde à gratter pour se souvenir des pays visités.
Glen Grant 18 ans.
Glen Grant 18 ans. DR

  • The Macallan Rare Cask La distillerie du Speyside produit l’un des single malts les plus reconnus et les plus récompensés d’Ecosse. Pour ce Rare Cask, The Macallan a sélectionné des single malts d’exception, vieillis dans pas moins de seize types de fûts différents – un record pour la distillerie. Moins de 1 % des fûts de la maison, en chênes espagnol et américain ayant servi à élever du xérès, ont été choisis pour cet assemblage, dont certains parmi les plus précieux et les plus rares. Force est de reconnaître que le résultat est superbe, avec un scotch à la belle robe acajou. Au nez, vanille et raisin sec s’équilibrent, portés par des épices (gingembre, cannelle et muscade). Un whisky puissant et d’une complexité incomparable.
The Macallan Rare Cask.
The Macallan Rare Cask. DR

  • Glenmorangie se met en selle Vous me direz que ce n’est pas la place de ce genre d’information, mais c’est pourtant une grande première. La distillerie du Speyside s’est associée au fabricant de vélos haut de gamme Renovo pour imaginer le premier vélo conçu à partir de fûts de whisky : le Glenmorangie Original. Pour chaque exemplaire, il a fallu les douelles de pas moins de quinze barriques de chêne blanc américain. Equipé des meilleurs accessoires, ce vélo va réconcilier – si besoin était – amateurs de single malts d’exception et passionnés de petite reine.
Vélo Renovo conçu à partir de fûts de whisky : Le Glenmorangie Original.
Vélo Renovo conçu à partir de fûts de whisky : Le Glenmorangie Original. DR

  • Chivas Regal Ultis Le leader des blends lance le premier blended malt scotch whisky de la maison. Pour honorer les cinq master distillers de Chivas depuis 1909, cette expression assemble cinq single malts signatures du Speyside. Moins de 1 % des fûts que possède Chivas ont été sélectionnés pour leur caractère exceptionnel parmi les chais de Tormore, Longmorn, Strathisla, Allt A’Bhainne et Braeval. Une méthode de travail traditionnelle, fût après fût. Chivas Regal Ultis cristallise l’ADN et le savoir-faire des cinq distilleries qui participent à l’assemblage, chacune avec son profil aromatique. « La fraîcheur cristalline de Tormore brille à travers le contraste épicé et chaleureux d’Allt A’Bhainne, tandis que Longmorn apporte l’équilibre à ce blend. Le style floral de Braeval complète parfaitement la douceur fruitée de Strathisla pour créer ce blended malt scotch whisky complexe et riche », détaille Colin Scott, maître assembleur de Chivas.
Chivas Regal Ultis.
Chivas Regal Ultis. DR

  • Label 5 Premium Black Graham Coull, maître assembleur de Label 5, innove avec cette nouvelle expression plus maltée et plus boisée que le classique, entraînant une nette montée en gamme du blend. Issu d’un assemblage de plusieurs whiskies de malt et de grains, le Label 5 Premium Black offre une palette aromatique ronde, au caractère franc, grâce à une forte proportion de malt et à une maturation en fûts de bourbon. Le boisé et ses arômes vanillés se retrouvent dès le premier nez, avec des notes de malt et de bois chaud légèrement épicées. En bouche, on retrouve un bel équilibre entre bois et malt, accompagné de légères notes fruitées (pomme confite, pruneau). La finale est intense et longue, légèrement fumée, avec une touche de poivre blanc.
Label 5 Premium Black.
Label 5 Premium Black. DR

  • J&B Rare Au cas où vous l’ignoreriez, J&B a été créé en 1920. Pour célébrer cette date, le blend l’affiche en gros sur l’étiquette. C’est le maître assembleur Charlie Julian qui, après de nombreuses recherches et tentatives d’assemblage, est à l’origine de la recette actuelle. Pour obtenir ce scotch, il a combiné pas moins de 36 malts du Speyside à 6 whiskies de grain. Le résultat : un whisky rond et équilibré qui se distingue par son style et par la complexité de ses arômes. Le fruité, le floral, le malté et le boisé réunis permettent à J&B de se classer parmi les blends les plus vendus dans le monde et d’être fournisseur officiel de la famille royale d’Angleterre.
J&B Rare.
J&B Rare. DR

  • The Dalmore Port Vintage 1996 Depuis longtemps, la distillerie The Dalmore entretient une relation particulière avec la grande maison portugaise W&J Graham’s. Et ce Vintage 1996 en témoigne. Assemblage complexe d’eaux-de-vie sélectionnées dans les meilleurs fûts de bourbon, ce single malt est ensuite affiné en fûts de porto Colheita millésimés, provenant de la vallée du Douro. Une spécificité dont aucun autre malt écossais ne peut se vanter ! De cette alliance parfaite entre le caractère du single malt et l’influence des fûts de porto naît un whisky doux et complexe. A la dégustation, The Dalmore Port Vintage 1996 développe des arômes de cassis, de riches notes de grains de café et de chocolat praliné. En bouche, c’est le pain d’épices, la quetsche et le fruit de la passion qui dominent. Quant à la finale, elle s’ouvre sur les fruits exotiques et le massepain. Un pur délice.
The Dalmore Port Vintage 1996.
The Dalmore Port Vintage 1996. DR

  • Glenfiddich Winter Storm La plupart du temps, les vieux whiskies, comme ce dernier‑né de Glenfiddich qui annonce fièrement 21 ans d’âge, se suffisent à eux‑mêmes. Mais Brian Kinsman, le maître de chai de la maison écossaise, a choisi de compliquer la tâche en le faisant vieillir dans des fûts de vin de glace canadiens. Une association particulièrement réussie entre la chaleur du whisky et le tranchant glacé du vin. Le résultat marie la douceur confite et le goût boisé du Glenfiddich qui répond à des notes de fruits tropicaux et à celles, sous‑jacentes, du vin.
Glenfiddich Winter Storm.
Glenfiddich Winter Storm. DR

  • Jura One and All Seule distillerie de la petite île éponyme des Hébrides, Jura lance un single malt qui rend hommage aux quelque 200 habitants de ce bout de terre. Assemblage de single malts âgé de 20 ans, non filtré à froid et de couleur naturelle, One and All pourrait bien devenir un collector très rapidement. Cette édition small batch a vieilli en fûts de bourbon spécialement préparés selon une recette faisant appel à des whiskies Jura vieillis sous bois de xérès, mais aussi en fûts de cabernet franc et de cabernet-sauvignon, ainsi qu’en barriques de pinot noir. Le nez exprime des notes de fruits tropicaux, de caramel au beurre salé, de gingembre et de miel. La bouche n’est que cerise morello noires, sirop d’érable, réglisse et chocolat blanc.
Jura One and All.
Jura One and All. DR

  • Johnnie Walker Double Black Cette édition limitée, lancée début 2012, fait son retour sur le marché français. Fidèle au Black Label original, elle en accentue cependant le caractère tourbé et fumé, pour une version plus intense qui s’appuie sur des malts de la côte Ouest de l’Ecosse pour sa structure. Riche et complexe, le Johnnie Walker Double Black fait irradier le fumé de tourbe arrondi par des arômes de raisins secs. Au palais, pomme, poire et orange apportent de la fraîcheur, tandis que la douceur vient des notes de crème vanillée et d’épices. La finale, vraiment longue, combine épices et arômes boisés, avec une note de fumée persistante. Ne pas hésiter à déguster avec un trait d’eau qui exaltera les arômes fumés.
Johnnie Walker Double Black.
Johnnie Walker Double Black. DR

  • Aberlour 19 ans First Fill Sherry But Lancé à l’occasion de la nouvelle édition de l’Aberlour Hunting Club, dont la 8e édition s’est déroulée les 31 octobre et 1er novembre au restaurant d’Alexandre Couillon, à Noirmoutier, l’Aberlour 19 ans First Fill Sherry But témoigne du savoir-faire de la distillerie dans le vieillissement des single malts d’exception. Ce single cask d’une complexité et d’une richesse aromatique incroyables a été mis en fût le 17 décembre 1997, dans le fût no 9043, et élevé exclusivement dans un fût de xérès oloroso de premier remplissage. Il est embouteillé sans réduction, mais son degré naturel de 57,8 % ne doit pas faire peur. L’intensité du vin andalou qui a vieilli avant lui dans le fût apporte à l’Aberlour 19 ans un nez tout en gourmandise, avec des arômes de chocolat noir, de sirop de mélasse et des notes de cannelle et de gingembre. En bouche, l’attaque est riche et épicée, dominée par la réglisse et le clou de girofle, avant d’évoluer vers des arômes fruités de pomme d’amour et de miel. La finale est très douce et riche. Une superbe réussite.
Aberlour 19 ans First Fill Sherry But.
Aberlour 19 ans First Fill Sherry But. DR

  • Cardhu 12 ans Produit dans l’une des distilleries de malt d’Ecosse les plus anciennes et les plus réputées, le Cardhu 12 ans mise sur la légèreté et la délicatesse. Presque capiteux au nez, avec des nuances de poire, de bruyère et de résine, alliées à des notes sucrées de noisette miellée, ce single malt vieilli en fûts de bourbon offre un nez très équilibré. Un équilibre qui se retrouve en bouche, avec une sensation sucrée et fraîche, puis s’asséchant pour éviter le côté confituré. La finale est sèche et séduisante, avec des nuances de fumée en toute fin.
Cardhu 12 ans.
Cardhu 12 ans. DR

  • Talisker Port Ruighe Seule distillerie en activité sur l’île de Skye, Talisker propose pour cette fin d’année de redécouvrir son Port Ruighe. Comme tous les single malts de la maison, il affirme un caractère bien trempé, sans jeu de mots dans cette île battue par les vents. Grâce à son vieillissement en fûts de porto, il cumule des notes de baies mûres et un caractère maritime, indissociable des produits de Talisker. Suave sans être écœurant, le nez s’ouvre sur la fumée de feu de bois et des notes de prunes bien mûres. En bouche, le fumé et l’épicé laissent rapidement place à des arômes tourbés, portés par des notes crémeuses. La finale est longue et ample, riche en cacao et avec une saveur fumée très agréable.
Talisker Port Ruighe.
Talisker Port Ruighe. DR

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store