The Good Life dévoile ses impressions sur le casque sans fil PX, dernier né de chez Bowers & Wilkins. Une réussite, tant par son design que par la qualité du son qu'il délivre.

Manufacture britannique bien connu des audiophiles, Bowers & Wilkins s’est lancée depuis quelques années à l’assaut du grand public avec des produits qui conjuguent design soigné et son de qualité, comme la sculpturale enceinte sans fil Zeppelin. Cet automne, B&W a levé le voile sur son premier casque sans fil à réduction de bruit, le PX. The Good Life en a fait son favori.

Good test du casque Bowers & Wilkins PX, compte rendu :

  • Confort : sur un marché des casques où se bousculent de plus en plus d’acteurs, comment faire la différence ? Le PX joue d’emblée la carte du confort et de la qualité des matériaux. Un beau cuir épouse les parties du casque en contact avec la tête et le reste respire la fabrication premium et la pérennité. Des coussinets à mémoire de forme permettent d’épouser la forme de l’oreille et ainsi de garantir une isolation phonique complète. A l’usage, la charge du PX est bien répartie sur le crâne et ne provoque aucune gêne en cas d’écoute prolongée.

 

 

Beau cuir et une charge bien répartie, le confort est l’un des atouts du PX pour se jouer de la concurrence.
Beau cuir et une charge bien répartie, le confort est l’un des atouts du PX pour se jouer de la concurrence. DR
  • Sans-fil : le PX se débarrasse de son fil et, de ce point de vue, c’est une réussite. Le casque se connecte sans encombres à un smartphone ou un ordinateur. Mieux, il retrouve presque  instantanément sa source après avoir été déconnecté. Les ingénieurs de Bowers & Wilkins ont aussi soigné la gestion de la batterie. Grâce à un capteur de présence ultra efficace, le casque se met en veille automatiquement et consomme très peu d’énergie quand on l’enlève et se remet en lecture en un clin d’œil dès qu’on le repose sur ses oreilles. Du coup, inutile de prendre la peine de l’éteindre/allumer. Sa batterie, d’une endurance exceptionnelle, assure 22 heures d’autonomie en mode sans fil avec la réduction de bruit enclenchée et jusqu’à 50 heures en mode filaire sans réduction de bruit.
Le PX de Bowers & Wilkins se débarrasse de son fil !
Le PX de Bowers & Wilkins se débarrasse de son fil ! DR
  • Son : le son du PX se montre très équilibré avec une belle image stéréo qui permet de redécouvrir des morceaux que l’on pensait connaître. Les basses sont puissantes mais sans jamais se faire envahissantes. Les médiums ressortent avec clarté. Seuls les aigus paraissent légèrement en retrait.

 

Le son du PX, une réussite.
Le son du PX, une réussite. DR
  • Réduction de bruit : cette fonctionnalité précieuse aux voyageurs se révèle très efficace sur le PX, qui propose trois modes en fonction de l’environnement dans lequel se trouve l’utilisateur : Ville pour ne pas être totalement coupé de l’extérieur, Bureau pour éliminer les conversations qui distraient le cerveau humain et Amplification des voix, pour saisir les paroles autour de soi. Lors d’un voyage en avion, le PX permet d’oublier les bruits des réacteurs… et même les cris de bébés.
La réduction du bruit, indispensable pour les habitués des long-courriers ou des couloirs du métro.
La réduction du bruit, indispensable pour les habitués des long-courriers ou des couloirs du métro. DR

Bowers & Wilkins PX, 400 €.

Goods and bads du B&W PX

Bowers & Wilkins PX.

Too good…

> La qualité de fabrication et la robustesse

> Le son

> La réduction de bruit ultra efficace

Too bad…

> Nécessité d’une application pour gérer la réduction de bruit.

> Boutons de commande mécaniques pas faciles à apprivoiser

> Impossible à utiliser, même en filaire, quand la batterie est vide.


 

The good concept store A découvrir dans le concept store