Le jazz, c'est souvent une affaire d'hommes. Pourtant, à la Nouvelle-Orléans, le berceau du genre, le Nola Jazz Museum consacre une exposition à l'influence des femmes dans l'histoire du jazz, de sa naissance au XXème siècle jusqu'à nos jours.

A la Nouvelle-Orléans, le jazz est partout. Dans les rues, dans les parcs, dans les bars et les clubs bien sûr (la ville en recense pas moins de 120) ! On dit même que les comptines pour enfants sont fredonnées sur des airs jazzy. Fun fact : la plus grande cité de Louisiane – qui n’en est pourtant pas la capitale – est aussi l’une des villes qui organisent le plus de festivals. Le plus populaire d’entre eux ? Le « New Orleans Jazz and Heritage Festival » se tient tous les ans début mai et réuni aussi les aficionados de blues et de gospel, deux courants musicaux à l’origine du jazz. Début août, trois jours sont carrément consacrés à la figure emblématique du jazz louisianais, Louis Armstrong.

Une statue de « Satchmo », lors de son éponyme festival de jazz à la Nouvelle-Orléans.
Une statue de « Satchmo », lors de son éponyme festival de jazz à la Nouvelle-Orléans. Nola Jazz Museum

Qu’on se le dise, le jazz est un genre à part qui ne se décrit presque pas, même son âge est incertain ! On attribue en effet le titre de premier disque qualifié « de jazz » à un 78 tours de l’Original Dixieland Jazz Band, le jazz aurait donc fêté son centenaire cette année. Quant à ses figures de proue, Satchmo – of course –, Duke Ellington ou Cab Calloway… que des hommes ! Mais qu’en est-il des femmes ?

C’est le point de départ d’une exposition au New Orleans Jazz Museum. « Women of Note » s’interroge sur le rôle des femmes dans le jazz à la Nouvelle-Orléans, qui n’est pas à prendre à la légère ! Grâce à un impressionnant travail d’archives, le parcours de ces femmes chanteuses, pianistes ou compositrices de jazz se dévoile à travers photos, disques, affiches et même instruments de musique d’époque, qui braquent enfin les projecteurs sur la réelle influence des femmes sur ce milieu réputé « d’hommes ». Si des Norah Jones, Nina Simone ou Diana Krall sont aujourd’hui de notoriété publique, qui peut se vanter connaître l’histoire de Lil Hardin Armstrong, Sweet Emma Barrett ou The Boswell Sisters ?

A l’occasion de cette expo, The Good Life a déniché sur Spotify 91 essentiels du jazz, version girls power !

Extraits :

  • Feeling Good, Nina Simone
  • I Know You Know, Esperanza Spalding
  • Night and Day, Diana Krall
  • Rock-A-Bye Your Baby With A Dixie Melody, Aretha Franklin
  • My Favourite Thing, Betty Carter
  • Worrisome Heart, Melody Gardot

Exposition « Women of Jazz » à La Nouvelle-Orléans
Jusqu’au 5 août 2018 au New Orleans Jazz Museum
Entrée libre.

The Good Spots Destination Nouvelle-Orléans

The good concept store A découvrir dans le concept store