Selon le designer espagnol un mix de glamour et de simplicité constitue l’essence de Madrid. The Good Life échange avec lui sur sa ville natale à laquelle il rend hommage avec un ambitieux projet hôtelier, son premier. Décryptage.

« Je ne prête pas d’attention aux tendances. Afin de durer et d’avoir un impact, un excellent design intérieur doit dépasser les modes et rechercher l’authenticité. » Imagination, qualité et authenticité son les ingrédients cruciaux qui ont décrété le succès de Jaime Hayón. A 44 ans, le designer espagnol globetrotter qui a posé ses valises à Valence, a les idées claires. Et il arrive à les transposer dans des objets vivaces, parfois drôles, qui capturent l’attention des firmes de design de référence en Espagne (BD Barcelona, Nani Marquina, Expormim) et dans le monde entier (Cassina, Fritz Hansen, &Tradition…). The Good Life a échangé avec lui sur sa ville natale qui abrite aussi son premier projet hôtelier, le Barceló Torre de Madrid.

Originaire de Madrid, le designer espagnol Jaime Hayón fait de Valence sa ville d’adoption.
Originaire de Madrid, le designer espagnol Jaime Hayón fait de Valence sa ville d’adoption.

The Good Life : Quel est le secret pour faire ressortir à la fois folklore espagnol et humour dans vos réalisations ?
Jaime Hayón : Plus qu’un secret, c’est ma passion : donner libre cours à l’imagination quand j’explore une idée en essayant d’en tirer quelque chose de nouveau, distinct et unique. L’humour est partie intégrante de la façon dont je perçois le monde et je tiens à le communiquer et partager par la voix de mon travail. Le tout, sans oublier la qualité, le confort et une ambiance dans laquelle on se sent à l’aise. Il faut par exemple savoir choisir des couleurs sophistiquées et drôles en même temps.

The Good Life : Le Barceló Torre de Madrid est le premier projet hôtelier, avec 5 étoiles, à porter votre signature. Comment l’avez-vous imaginé ?
Jaime Hayón : Dès que j’ai pris connaissance de l’espace et de son emplacement (Plaza de España, avec vue sur la Gran Vía, NDLR) j’ai tout de suite commencé à rêver d’un hôtel emblématique et spécial au cœur de la capitale. Le confort, l’élégance et l’investigation du concept de la « nouvelle Espagne » furent mes lignes directrices, Madrid était mon point d’arrivée. Je voulais créer un scénario à la sophistication unique et inimitable à travers les couleurs, la lumière et les formes.

Jaime Hayón s‘amuse en éparpillant dans chaque espace de l’hôtel Barceló Torre de Madrid de nombreuses références à la culture espagnole, comme un majestueux ours zébré dans le lobby.
Jaime Hayón s‘amuse en éparpillant dans chaque espace de l’hôtel Barceló Torre de Madrid de nombreuses références à la culture espagnole, comme un majestueux ours zébré dans le lobby.

TGL : A Madrid les endroits mythiques et traditionnels coexistent à côté de nouveaux espaces, plus contemporains. Quel est votre regard sur ce thème ?
J.H. : Madrid a vécu une transformation importante lors des dernières années. Elle parvient à garder son identité et sa tradition tout en accueillant, parfois, des lieux qui s’adaptent au présent. La quantité de nouveaux espaces intéressants, que je repère ici chaque fois que je suis de visite, est étonnante. Je n’arrive pas à m’en remettre !

TGL : Comment voyez-vous Madrid évoluer lors des prochaines années ?
J.H. : C’est la ville elle-même qui a tracé son chemin jusqu’à présent, ce qui me paraît cohérent avec son identité. Avec passion, respect et amour, le bouillon continuera sa cuisson et ne s’arrêtera pas de nous surprendre.

Un croquis de l’hôtel Barceló Torre de Madrid du designer espagnol.
Un croquis de l’hôtel Barceló Torre de Madrid du designer espagnol.

TGL : Vos prochaines missions dans la capitale espagnole ?
J.H. : Une exposition autour du design et sa conception qui ouvrira en février 2018. C’est un projet qui me rend heureux et enthousiaste car pour la première fois mon travail sera présenté à Madrid sous un point de vue plus culturel. Je travaille pour préparer quelque chose de très spécial !

Les Good Spots de Jaime Hayón à Madrid

Restaurant et bar à tapas Celso y Manolo.

Un vermouth à la Chueca : Celso y Manolo, est une « taberna castiza » (taverne authentique) réinventée. Son atmosphère à la fois traditionnelle et modernisé reflète l’âme de la ville.

Un repas à La Latina : El Landó un classique parmi les classiques. Son propriétaire charismatique, Lucio, est la preuve qu’à Madrid l’authenticité persiste, et parfois dépasse les nouveaux endroits trendy.

The place to be à Salamanca : Amazónicoce restaurant, bar et club à la déco exubérante est L’endroit du moment pour tester une cuisine tropicale inattendue. Jungle élégante.

Un bar « wow » : Le Garra, à l’hôtel Barceló Torre de Madrid fait 6 mètres de haut. Il n’existe aucun autre bar dans la ville avec ces dimensions ! Un bar à cocktails stylé comme dans les hôtels de NYC.

Une Good Exhibition : Les expositions organisées par la Fundación MAPFRE sont toujours stimulantes. En ce moment et jusqu’au 7 janvier, on (re)découvre le travail du photographe américain Nicholas Nixon.

Pour suivre les actualités de Jaime Hayón —> www.hayonstudio.com

 

The Good Spots Destination Madrid

The good concept store A découvrir dans le concept store