DR

The Good Découverte :
Jitensha, le vélo minimaliste et urbain à la japonaise

La rédaction est tombée sous le charme de Jitensha, une jeune entreprise française d’e-commerce de vélos personnalisables, urbains et élégants. Une pépite que l’on se devait de vous faire découvrir !

Lancée en mai dernier, Jitensha est une toute nouvelle marque de vélos urbains qui nous a tout de suite tapé dans l’œil. Ces bicyclettes épurées à pignon unique inspirées des traditions japonaises n’ont pas leurs silhouettes polluées par quelconques fioritures ou branding outrancier, et ça frappe dans le mille ! Ils ont ainsi livré leurs premiers engins en juillet 2017.

Jitensha, « vélo » en japonais, est sorti de l’imagination de Nicolas, entrepreneur quadra passé par plusieurs multinationales entre New York, Paris et Genève avant de s’installer au Japon. Là, il tombe amoureux de la culture locale et revient avec l’idée de commercialiser des vélos à la japonaise. Il embauche à son retour au pays Franc, designer rencontré à Paris, et Cédric, ancien directeur de production dans l’audio-visuel, à la logistique. Il se passe alors moins d’un an entre le début des réflexions autour du projet et son lancement, en mai 2017.

Le branding est minimal chez Jitensha. Ici, le nom de la marque s’immisce discrètement sur l’embout de guidon, dans un style qui rappelle celui des tampons japonais (le Hanko).
Le branding est minimal chez Jitensha. Ici, le nom de la marque s’immisce discrètement sur l’embout de guidon, dans un style qui rappelle celui des tampons japonais (le Hanko). DR

Avec un poids d’environ 9,5 kilos, des pneus 25C, une seule vitesse (ratio 48 x 18T), trois tailles et un cadre en acier Chromoly 4130, les Jitensha ne sont pas des vélos de compétition, c’est évident. Mais cela permet de les vendre à des prix raisonnables, aux alentours de 600 €. Surtout, ils ne déraillent pas, tiennent le pavé avec robustesse et le ratio permet une polyvalence idéale pour les grandes villes. Ces beaux vélos, objectivement d’ailleurs, sont personnalisables à 100 %, et plaisent forcément à tout le monde.

Jitensha, des vélos personnalisables de bout en bout

La customisation, c’est l’argument fort de Jitensha. Le cadre, les périphériques, la selle, les poignées et même les pneus, tout est personnalisable, de la couleur à la forme. Sur le site web de la marque, on peut choisir entre des dizaines de combinaisons possibles, pour un résultat élégant à chaque fois. Chrome, noir, cuivre, camel, béton (« concrete »), alu, whisky… Que des tons en plein dans la tendance !

Tout sur un Jitensha est customisable, de la selle à la fourche en passant par le cadre.
Tout sur un Jitensha est customisable, de la selle à la fourche en passant par le cadre. DR

Le modèle de distribution de Jitensha est online à 100 % pour le moment, et il devrait le rester, à quelques exceptions près, les fondateurs privilégiant le circuit court. Une fois son vélo personnalisé et commandé sur le site, il faut compter 15 jours pour la fabrication, les tests et la livraison (partout dans le monde, gratuite en France et en Suisse).

Les pièces sont dessinées à Paris, fabriquées au Japon et à Taiwan, assemblées à Genève, où les vélos une fois construits sont testés avant d’être livrés partout dans le monde. Dans le coli, la bicyclette est prémontée, et il suffit – d’après les promesses de la marque – de six opérations et dix minutes pour enfourcher son biclou pour la première fois.

A la rédaction, notre choix s’est porté sur un cadre « concrete », une évidence, des périphériques aluminium, un guidon « bullhorn », des poignées et une selle camel pour finir avec des pneus à deux tons.
A la rédaction, notre choix s’est porté sur un cadre « concrete », une évidence, des périphériques aluminium, un guidon « bullhorn », des poignées et une selle camel pour finir avec des pneus à deux tons. DR

Si les vélos Jitensha ne conviennent pas à ceux qui cherchent la performance, ils sont parfaits pour les citadins sophistiqués, dont les pédales remplacent peu à peu les titres de transports. L’entreprise ne devrait pas s’arrêter là, et pense déjà à diversifier son offre, en devenant une communauté qui importerait les meilleurs produits du Japon, du whisky aux couteaux…

www.jitensha.fr (de 590 € à 690 € sans accessoires).

The good concept store A découvrir dans le concept store