Cette montre résolument stylée rend hommage aux années 70. L’AM2 Grall s’inspire des muscle cars américaines aux V8 vrombissants et correspond parfaitement bien aux fondamentaux de la marque française March LA.B, à l’esthétique vintage et masculine forte.

Les duos Jules Audemars et Edward Piguet (Audemars Piguet), William Baume et Paul Mercier (Baume & Mercier) ou encore Carlos Rosillo et Bruno Belamich (Bell & Ross) ont écrit l’histoire de l’horlogerie. Plus récemment, Jérôme Mage et Alain Marhic ont donné naissance à la marque March LA.B. Le premier est designer et a notamment imaginé les ­lunettes de soleil Spy pour la marque californienne du même nom, le second a quitté un poste à responsabilité chez Quiksilver. Le premier habite Los Angeles et le second, Biarritz. Le duo forme donc une sorte de pont entre la Californie et la côte basque. De cette implantation géographique originale découle une partie du nom de cette enseigne branchée : si « March » a été choisi en référence au troisième mois de l’année, « LA.B » signifie Los ­Angeles (LA) et Biarritz (B).

Alain Marhic (à gauche) et Jérôme Mage (à droite) sont les fondateurs de March LA.B.
Alain Marhic (à gauche) et Jérôme Mage (à droite) sont les fondateurs de March LA.B.

March La.B, des produits atypiques et glamour au style vintage affirmé

Depuis le lancement de leur marque en 2011, les deux hommes à la dégaine dandy trash-­rétrofuturiste imaginent des produits qui leur plaisent. Ils ont intelligemment placé March LA.B sur le segment de la montre accessoire chic à prix raisonnable. Les compères savaient le créneau un peu désert. « Nous nous inspirons des années 60 et 70, de leurs acteurs emblématiques, comme Alain Delon ou Steve McQueen, mais aussi des automobiles de cette époque », explique Alain Marhic. Dans les boîtiers très sculptés des montres March LA.B, on retrouve, des calibres automatiques mais aussi à quartz, histoire de préserver des tarifs de vente abordables, qui commencent à 450 euros.

L’ AM2 Grall tire son nom des initiales d’Alain Marhic. Ses lignes rappellent les carrosseries ponton aux angles tranchés des automobiles américaines des années 70. Et notamment des surpuissantes muscle cars que sont les Ford Mustang, Dodge Charger, Chevrolet Camaro et autres Plymouth Barracuda. Ces modèles aux V8 assoiffés de carburant ont fleuri avant que la crise pétrolière ne leur porte un coup de frein brutal.

 

AM2 Grall de March LA.B, boîtier carré 39 mm en acier, épaisseur 12,5 mm, mouvement mécanique à remontage automatique Miyota, réserve de marche de 42 heures, guichet date à 6 h.
AM2 Grall de March LA.B, boîtier carré 39 mm en acier, épaisseur 12,5 mm, mouvement mécanique à remontage automatique Miyota, réserve de marche de 42 heures, guichet date à 6 h. DR

Cette montre bénéficie d’une forte personnalité : son boîtier de forme carrée prend l’aspect d’une pyramide tronquée et anglée recevant une couronne de remontage inhabituellement placée à 4 heures. Ce petit détail de style est devenu un trait récurrent de la maison française, tout comme la ­couleur verte, qui s’immisce sur de nombreuses pièces. Ainsi, sur ce modèle, le cadran se pare d’un vert sapin profond appelé Grall. Le fond reçoit également une glace teintée d’une autre nuance, qui semble, selon ses créateurs, tout droit sortie « d’un film d’anticipation des années 70 ». Autre originalité de ce garde-temps anticonformiste : les index à 1 h, 5 h, 7 h et 11 h se présentent à l’horizontale. Enfin, le bracelet évoque l’univers de la course automobile avec ses perforations qui rappellent les gants aérés des pilotes.

La stratégie de March LA.B a récemment évolué

La marque a abandonné le « Swiss Made » des débuts, trop délicat et onéreux à décrocher pour une « petite » enseigne. L’horloger branché a choisi de se recentrer sur le made in France, comme cela est fièrement inscrit sur le cadran de l’AM2 Grall. Les montres sont désormais assemblées à Morteau, dans le Jura français. Du coup, les mouvements ETA, achetés jusque-là fort cher au Swatch Group, ont été remplacés par des mécanismes Miyota provenant du Japon. Mais, plus encore, c’est l’ouverture des deux charmantes boutiques en propre, à Paris, qui représente le vibrant symbole du recentrage français de March LA.B. L’une est située dans le quartier du Marais et l’autre, dans celui du Palais-Royal, deux hauts lieux de la mode. Tout un symbole ! On adore.

Les dates clés de March LA.B :

L’horlogerie est l’un des rares domaines de l’industrie où il est encore possible de créer une enseigne ex nihilo. Les cofondateurs de March LA.B, Alain Marhic, le président, et Jérôme Mage, le directeur de création, ne s’en sont pas privés. Résumé de l’aventure en sept dates clés.

• 2008 : année de la concrétisation. L’idée de March LA.B est lancée.
• 2011 : naissance officielle de la marque. Le premier modèle, l’AM1, est une montre ronde inspirée des années 60.
• 2012 : lancement de l’AM2. Anguleuse, elle est plus typée années 70.
• 2013 : virage du made in France. Arrivée de l’AM3, de forme tonneau et d’inspiration vintage également.
• 2014 : ouverture de la première boutique, rue Charlot, dans le quartier du Marais, à Paris.
• 2015 : présentation de la collection féminine.
• 2016 : apparition de la Travel Clock,une pendulette de voyage originale.

The good concept store A découvrir dans le concept store