Dans un marché de la plaisance en redémarrage, le plus grand salon nautique italien à comblé les attentes des 130 000 visiteurs venus fouler les pontons de la Fiera di Genova du 21 au 26 septembre.

Un vent portant a soufflé sur le salon nautique de Gênes, qui se tient en ce moment dans la grande ville portuaire ligure, jusqu’au 26 septembre. Dédié à la mémoire de Carlo Riva, mythique maestro du yachting disparu cet année, la 57 édition du Salone Nautico profite à plein du retour du nautisme italien à une croissance à deux chiffres. Les 884 exposants italiens et étrangers (en croissance de 8 % par rapport à 2016) offraient aux regards des 130 000 visiteurs une flotte composée de 1100 bateaux, exposés sous les halls, à quais où à flot.

 

1100 bateaux sont exposés jusqu’au 26 septembre au 57e Salon nautique de Gênes.
1100 bateaux sont exposés jusqu’au 26 septembre au 57e Salon nautique de Gênes. DR

Car l’un grand des avantages du salon génois est d’avoir la possibilité d’essayer sur la Grande Bleue quelques uns des plus beaux modèles présentés, qu’ils figurent parmi les grandes nouveautés (plus de 70 premières mondiales), ou non. L’Italie étant le n°1 mondial du semi-rigide,  les « gommoni » se taillaient encore une fois la part du lion, avec les marques comme Capelli, Selva, Marlin ou BWA.

 

Le salon de Gênes, l’occasion de découvrir 70 premières mondiales !
Le salon de Gênes, l’occasion de découvrir 70 premières mondiales ! DR

Le salon nautique, c’est aussi une merveilleuse occasion de profiter des multiples atouts de Gènes, vieille cité portuaire toujours autant tournée vers la mer. Pour preuve, « La Superbe », tel est son surnom, s’était parée de bleu pour fêter l’événement.  Animations de rues, concerts dans les palais ou ballets dans les venelles médièvales, pavoisées aux couleurs du salon… Confirmant ainsi que pour la ville maritime, un rendez-vous avec la plaisance, c’est du sérieux, mais que l’événement donne aussi l’occasion de se réjouir. « GenovaInBlu », a donné durant six jours un rythme particulier à cette ville déjà si particulière, si surprenante, et si vivante.

 


Nos trois bateaux favoris « Made in Italy » au salon nautique de Gênes

  • Marlin 24 SR, le plus efficace

Au pays des « gommoni », il faut mettre à l’honneur Marlin, chantier fondé en 1986 et qui produit « les Rolls du semi-rigide » (selon Sébastien Chevalier, l’importateur français). Avec le nouveau Marlin 24 SR, on saluera l’arrivée (pour la première fois sur un pneumatique) d’un plan de pont en « bow rider ». Soit un classique salon dans le cockpit arrière, agrémenté d’un second salon installé dans la pointe avant. Unité dotée d’une efficace carène à step (avec un procédé de fabrication brevété à triple moulage) et de finitions sérieuses, le Marlin 24 SR est proposé en motorisation hors-bord ou in-bord.

Marlin 24 SR.
Marlin 24 SR. DR

Fiche technique

Longueur : 7,55 m
Largeur : 2,98 m
Prix : à partir de 80 580 € H.T avec 250 ch Mercruiser 4,5 l V6
www.marlinboat.it

 


  • Capelli Tempest 900 WA, tout compris 

Si Capelli fait des coques dures, c’est surtout pour sa gamme de semi-rigides Tempest que le chantier c’est taillé une solide réputation. Figurant avec ses 9,50 mètres de long parmi les plus grands modèles de cette gamme sport et famille, le 900 est proposé en version WA. Un plan de pont ultra fonctionnel, avec un avant façon Sun Deck, est recouvert d’un spacieux bain de soleil. La solide console centrale, au design efficace, abrite une petite cabine. Le salon de cockpit arrière est très bien protégé par des haut parois. Classique. Moderne. Sérieux. Tout y est.

Capelli Tempest 900 WA.
Capelli Tempest 900 WA. DR

Fiche technique

Longueur : 7,55 m
Largeur : 2,98 m
Prix : à partir de 119 800 € avec 350 ch Yamaha F 350
www.cantiericapelli.com/te900wa


  • Invictus 200 HX, le plus fun 

Focus également sur la nouveauté signée Invictus, une gamme que l’on aime bien chez The Good Life. Sur cette coque d’un peu plus de 6 mètres, le designer Christian Grande c’est amusé à installer une solide console centrale dotée d’un pare-brise vertical ceinturé d’une robuste main courante inox. Une sorte de Tout Terrain costaud, motorisé avec 150 ch maximum, qui plaira aux sportifs, aux baroudeurs et aux pêcheurs. Ce premier modèle Crossover est d’ailleurs destiné à être dupliqué dans la gamme.

Invictus 200 HX.
Invictus 200 HX. DR

Fiche technique

Longueur : 6,1 m
Largeur: 2,4 m
Prix : à partir de 19 760 € HT (sans moteur)
www.invictusyacht.com


The good concept store A découvrir dans le concept store