Frank Lloyd Wright au MoMA et Alexander Calder au Whitney, New York accueille deux légendes pour deux Good Exhibitions à ne pas manquer cet automne.

Deux expositions à New York par The Good Life :

 

  • Museum of Modern Art – Archives d’archi

Frank Lloyd Wright, le plus célèbre des architectes américains, aurait eu 150 ans cette année. A cette occasion, le MoMA « déballe » les archives du maître, triées parmi plus de 55 000 dessins, 300 000 lettres, 125 000 photographies et 2700 manuscrits, auxquelles l’on peut rajouter les maquettes, films et fragments d’immeubles (!). Au total, 400 pièces ont été conservées, dont une impressionnante maquette du Guggenheim de New York.

Au MoMA les travaux de Wright sont répartis en 13 thèmes. De la réfection de l’Imperial Hotel de Tokyo à son obsession pour la géométrie et les cercles en passant par certains de ses projets avortés les plus impressionnants, notamment le Mile High Illinois de Chicago, un immeuble de plus d’un mile de haut dont il existe de nombreux dessins et feuilles de calculs. Autre facette de l’architecte, ses talents d’urbaniste, illustrés par des plans imaginés pour une Bagdad futuriste à la demande du gouvernement irakien en 1957. Le projet sera abandonné un an plus tard après la révolution… Une exposition aussi passionnante que frustrante… Et si Frank Lloyd Wright avait pu faire sortir de terre tout ce qu’il avait dans la tête ?

La maquette du musée Guggenheim de New York par Frank Lloyd Wright.
La maquette du musée Guggenheim de New York par Frank Lloyd Wright. Julien Chassagne

Frank Lloyd Wright at 150 : unpacking the archive
MoMA, jusqu’au 1er octobre.
11 W 53rd Street.
www.moma.org

 


 

  • Whitney Museum of American Art – Sculptures mobiles

Alexander Calder fascinait Duchamp, surtout grâce à ses « mobiles ». Des sculptures le plus souvent suspendues qui bougent au rythme de l’air. Le mouvement, véritable inspiration pour Calder, tant il était passionné de cirque et de danse, deux thèmes que l’on devine dans ses œuvres colorées, gracieuses et qui semblent en équilibre sur un fil. Trente-six d’entre elles sont en ce moment exposées au huitième étage du Whitney Museum, inauguré en 2015 et imaginé par Renzo Piano, dans le trendy Meatpacking District.

Sans conteste, c’est ici que les visiteurs se bousculent le plus. Surtout devant Black Frame, enchevêtrement de feuilles d’acier qui semblent sortir du cadre noir posé par l’artiste. Ici, viennent se greffer des touches de couleurs apportées par une spirale blanche, une forme jaune et une sphère rouge qui se déplace à la manière d’une aiguille d’horloge. C’est aussi l’occasion de se confronter aux arches qui trônent fièrement dès la sortie de l’ascenseur. Enfin, on se prend à rester bouche bée devant le Mobile rouge qui plane en contre-jour de la superbe vue que l’on a d’ici. Une expo tout en un donc.

L’installation des œuvres de Calder au Whitney Museum, New York, jusqu’au 23 octobre.
L’installation des œuvres de Calder au Whitney Museum, New York, jusqu’au 23 octobre. Ron Amstutz

Calder : Hypermobility
Whitney Museum of American Art, jusqu’au 23 octobre.
99 Gansevoort Street.
www.whitney.org


The good concept store A découvrir dans le concept store