Sélection de nos nouvelles adresses préférées pour la rentrée à Paris. Si le mythique Drugstore fait peau neuve, à l'Oka on y va pour déguster une cuisine ultrainventive et au Musée Camondo on sera surpris par une table sophistiquée...

La sélection The Good Life de trois adresses rafraîchissantes à Paris :

  • Le Drugstore, 8e arrondissement

Imaginé à Paris par le génial Marcel Bleustein-Blanchet, fondateur de Publicis, véritable repaire de minets dans les années 60 puis 80, le Drugstore des Champs-Elysées avait fini par perdre son aura et son magnétisme. Il fallait bien deux signatures (Tom Dixon à la déco et Eric Fréchon en cuisine) pour lui redonner son lustre et son sex-appeal. Un vrai coup de jeune ! Mais les minets, eux, ont disparu…

Le Drugstore des Champs-Elysées, new look.
Le Drugstore des Champs-Elysées, new look. Yann Deret

Le Drugstore
133, avenue des Champs-Elysées (8e).
Tél. +33 (0)1 44 43 77 64
www.publicisdrugstore.com


  • Oka, 5e arrondissement

Raphaël Jego, jeune chef brésilien installé à Paris après être passé par l’Australie, avait bousculé les papilles du 9e arrondissement parisien avec une cuisine ultra-inventive qui mixe ses influences sans jamais tomber dans la facilité. Après une deuxième adresse dans le 7e arrondissement, le voici qui prend ses quartiers dans le 5e , à la tête d’un lieu mis en scène par Caroline Tissier. L’ambition de Raphaël Jego ? Décrocher les étoiles grâce à une cuisine très largement et librement inspirée de ses rencontres avec les Indiens yanomamis. Etonnant, et franchement irrésistible.

Oka, du chef Raphaël Jego.
Oka, du chef Raphaël Jego. Julie Limont

1, rue Berthollet (5e).
Tél. +33 (0)1 45 87 16 17
www.okaparis.fr


  • Le Camondo, 8e arrondissement

C’est sans aucun doute l’un des musées les plus émouvants de Paris. Et le témoignage d’un art de vivre, du XVIIIe siècle au début du XXe, sur ce qu’on appelait encore la plaine Monceau. Ici, dans le garage de cet hôtel particulier de la fin du XIXe siècle (légué, avec toute la collection réunie par le comte Moïse de Camondo, à l’Union centrale des Arts décoratifs de Paris), qui abritait autrefois une école d’architecture intérieure (aujourd’hui installée sur la rive gauche), s’est installée une élégante table très XXIe siècle imaginée par l’agence Favorite. Au piano, un très jeune chef, Alexis Le Tadic (25 ans !), appuyé, pour la carte sucrée, de Christophe Michalak.

Le Camondo, rue de Monceau.
Le Camondo, rue de Monceau. DR

61 bis, rue de Monceau (8e).
Tél. +33 (0)1 45 63 40 40
www.lecamondo.fr


The good concept store A découvrir dans le concept store