Giuseppe Bono est à la barre de Fincantieri, Sanzio Bassini met la puissance informatique au service de la recherche scientifique, et Andrea Della Valle est vice président de Tod's et CEO d'Hogan. Ces trois acteurs de l'économie italienne ont des idées originales qui font bouger les lignes, et des convictions qui changent souvent la donne...

  • Giuseppe Bono, celui qui plaide pour une Europe des navires

Cet Italiano vero de 73 ans est à la barre de Fincantieri, le géant transalpin des navires et des paquebots (4,4 Mds € de CA, 60 M € de bénéfices, un carnet de commandes record de 24 Mds € !), et ne cache pas son ambition d’offrir à la construction navale ce qu’Airbus a réussi dans l’aéronautique : l’émergence d’un « Airbus des mers », consortium industriel européen des chantiers navals, apte à lutter contre la menace d’une déferlante chinoise annoncée sur ce marché des croisiéristes ! Le discret Calabrais, que les observateurs de la péninsule qualifient d’« as du management », maîtrise son sujet sur le bout des ongles, lui qui a sauvé le groupe de Trieste d’un mauvais cap, via une stratégie internationale conquérante. Excellent gestionnaire, Giuseppe Bono a même mis le grappin sur les mythiques chantiers de Saint‑Nazaire (propriété du groupe sud‑coréen STX depuis 2007), avec toutefois ce bémol de rester actionnaire minoritaire (48 %), l’État français veillant à préserver les emplois et le savoir‑faire des chantiers, alors même qu’une joint‑venture unit Fincantieri au groupe China State Shipbuilding Corporation…

Giuseppe Bono, PDG de Fincantieri.
Giuseppe Bono, PDG de Fincantieri. DR

 

  • Sanzio Bassini, le génie italien de la puissance informatique

Qui a dit que les Italiens étaient d’abord et avant tout des artistes ? Ce pays créatif sait aussi se positionner aux avant-postes de domaines dans lesquels on ne l’attend pas vraiment : la puissance de calcul informatique. Plus précisément, en l’occurrence, la puissance informatique au service de la recherche scientifique. Et Sanzio Bassini, directeur du département de calcul intensif et d’innovation de Cineca, ce consortium informatique interuniversitaire basé à Casalecchio di Reno (ville métropolitaine de Bologne), qui réunit quelque 70 universités italiennes et 6 institutions de recherche, en est le véloce instigateur. Cineca, qui conçoit et développe par ailleurs des systèmes d’information pour les entreprises, est à l’origine du lancement de Marconi, le supercalculateur le plus puissant d’Europe, classé au 12e rang mondial ! « Notre place de leader en Europe, sur ce domaine convoité de la puissance de calcul et de l’innovation liée à la recherche scientifique, offre à l’Italie un rôle clé dans l’écosystème de recherche européen, lequel peut être comparé à celui de superpuissances comme les États-Unis et la Chine », affirme Sanzio Bassini.

Sanzio Bassini, directeur du département de calcul intensif et d’innovation de Cineca.
Sanzio Bassini, directeur du département de calcul intensif et d’innovation de Cineca. DR

 

  • Andrea Della Valle, le petit frère qui chausse grand

Être le frère cadet de Diego Della Valle, flamboyant magnat, p-dg fondateur des cultissimes mocassins Tod’s, ne semble pas affecter Andrea Della Valle. Au contraire, ce quinqua à l’élégance racée s’épanouit dans ses fonctions de vice‑président de Tod’s (la chaussure de luxe pèse autour de 2 Mds € de CA) et de CEO d’Hogan, la marque sportswear chic du groupe qui séduit les jeunes adeptes d’élégance cool. Un temps médiatisé quand il présidait la Fiorentina, le club de football de Florence dont le clan Della Valle est propriétaire, Andrea Della Valle s’épanouit aujourd’hui dans son rôle d’influent discret de ce bicéphale tandem qui fait merveille en matière de mécénat, qu’il s’agisse d’investir dans la rénovation de Cinecittà ou dans la restauration du Colisée de Rome, dignement fêtée en mai dernier. « Nous sommes la troisième génération ! aime rappeler Andrea Della Valle dans les colonnes de la presse italienne. Notre grand-père a ouvert une cordonnerie en 1920, notre père, une usine, vingt ans plus tard. À nos yeux, notre entreprise n’est pas seulement un business. Elle représente nos racines. »

Andrea Della Valle, vice-président de Tod’s et CEO d’Hogan.
Andrea Della Valle, vice-président de Tod’s et CEO d’Hogan. DR

The good concept store A découvrir dans le concept store