Matthew Shaw
Hotels, palaces et lodges

The Good Life a testé le Danieli, à Venise

C’est l’un des hôtels les plus célèbres du monde. Un palais construit au XIVe  siècle qui a accueilli la terre entière. The Good Life s’y est immergé pour vous, le temps d’un week‑end. Quel métier !

Lorsqu’on est au desk de l’hôtel pour le check-out, on se dit que Venise est probablement l’une des cinq villes au monde, avec New York, Tokyo, Paris et Shanghai, où l’on peut revenir régulièrement sans hésitation. Que ce soit en janvier sous la neige, en mars pour le carnaval, en mai pour la fête de la Sensa (Ascension), en juin pour la biennale d’art contemporain (ou d’architecture), en août pour la Mostra ou en septembre pour la Regata Storica, il y a toujours quelque chose à faire à Venise. De belles occasions de tester tous les bons hôtels de la Sérénissime. ­Arrive le moment de faire un choix et celui-ci est difficile ! Petit palazzo cosy et romantique ? Palace international ? Hôtel design (il y en a deux ou trois) ? Maisons d’hôte ? Le choix proposé est immense. Et pourquoi pas le grand hôtel mythique de Venise, « le » palace par excellence, l’hôtel le plus proche de la place San Marco ? En général, ce genre de coup de tête impressionne le conjoint, ça marche à tous les coups. Les prix ne sont pas plus élevés que dans les 4 ou 5‑étoiles avoisinants, et dire qu’on a dormi trois nuits au Danieli, c’est un peu comme parler du ­Raffles à Singapour ou du Metropole à Hanoï… Vous touchez d’un peu plus près la légende.

Le hall de l’hôtel vous accueille dans un décor riche, où boiseries, antiquités et verre de Murano sont omniprésents.
Le hall de l’hôtel vous accueille dans un décor riche, où boiseries, antiquités et verre de Murano sont omniprésents. Mirco Toffolo R.

Banco donc pour le Danieli, après tout, on n’a qu’une vie ! Pour la réservation, le vol, le ­bateau-taxi (magnifique) à l’aéroport de Venise, ­Donatello, racheté par Kuoni, s’occupe de tout. Un vrai bonheur ! ­Arrivés sans encombre à l’aéroport ­Marco-Polo, un Riva en acajou vous attend et vous conduit en un éclair, par un petit canal, sur le côté de l’hôtel, sur un quai privé. La classe absolue ! Là, vous vous dites que, décidément, le week-end commence bien.

Le hall de l’hôtel.
Le hall de l’hôtel. Matthew Shaw

Première impression en entrant dans le lobby : c’est vieux ! Normal, l’hôtel date de la fin du XIVe siècle et c’est un monument historique. Respect ! Même si, comme nous, vous aimez le mobilier contemporain, quand c’est très vieux c’est beau aussi ! Et puis, il a dû se passer tellement de choses ici !

Au desk des concierges, il est possible d’obtenir un service de guide pour visiter la ville.
Au desk des concierges, il est possible d’obtenir un service de guide pour visiter la ville. Matthew Shaw

Le Danieli, l’adresse la plus sophistiquée de Venise

L’hôtel Danieli, qui fait aujourd’hui partie du groupe Marriott International, Luxury Collection, qui possède également, entre autres, l’Alfonso XIII à Séville, le Prince de Galles à Paris ou le Gritti Palace à Venise, a été construit par les Dandolo. Il fut ensuite acheté, après 1800, par Giuseppe Dal Niel, qui le transforma en hôtel… d’où son nom « Danieli ». En 1946, alors que l’hôtel appartient au comte Volpi, celui-ci ajoute une annexe plus moderne, entre le palais des Prisons et le palais Dandolo. Cette nouvelle partie a entièrement été refaite par le décorateur français Jacques Garcia en 2008. Le style n’est pas vénitien, mais… Empire ! Il était difficile de trouver mieux que Garcia pour donner une âme à ces chambres, et le résultat est plutôt réussi ! L’atmosphère est cosy à souhait. Portes en bois façon Macassar, moquette en velours frappé rouge, plafonds rouge et doré pour souligner les stucs, mobilier 1860, luminaires en verre dépoli, miroirs biseautés, paravents… Rien ne manque.

Les chambres historiques du palais Dandolo ont été restaurées par Pierre-Yves Rochon, tandis que celles de l’aile nouvelle l’ont été par Jacques Garcia, en collaboration avec l’académie des Beaux-Arts de Venise.
Les chambres historiques du palais Dandolo ont été restaurées par Pierre-Yves Rochon, tandis que celles de l’aile nouvelle l’ont été par Jacques Garcia, en collaboration avec l’académie des Beaux-Arts de Venise. Matthew Shaw

Du Garcia dans le texte ! Demandez plutôt une chambre avec une terrasse couverte, qui sera très agréable le soir, pour y boire un dernier verre face à la lagune après avoir dîné au bord de l’eau. Le spectacle de toute cette animation qui ne finit jamais est unique ! Mais pour ce week-end, c’est la partie ancienne qui nous accueille, le palais Dandolo, la partie historique du ­Danieli… le « vrai » Danieli. C’est Pierre-Yves Rochon qui a remis au goût du jour les suites qui portent les noms de leurs visiteurs les plus prestigieux. George Sand, Greta Garbo, la Callas, Grace Kelly… Notre chambre est absolument somptueuse : tout ce qu’on aime à ­Venise. Hauts plafonds, lustres de Murano, une literie top, et puis les meubles, cette ­patine qui vous plonge dans le passé, quel bonheur ! Bien évidemment, les 225 chambres et suites de l’hôtel possèdent la technologie qu’il faut en 2016. Vous adorerez prendre votre petit déjeuner sur la terrasse du dernier étage de l’hôtel, dont le restaurant, Terrazza Danieli, ouvert midi et soir, est tenu de main de maître par l’excellent Dario Parascandolo, un Napolitain dynamique et créatif qui propose une cuisine sur le thème du voyage, inspirée par ceux de Marco Polo. Le Terrazza possède probablement l’une des plus belles vues sur Venise.

Rien ne manque dans les chambres du Danieli.
Rien ne manque dans les chambres du Danieli. Matthew Shaw

Un vieux Monsieur très chic

Je ne connais rien de plus agréable que de lire son journal le dimanche matin, vers 10 heures, un cappuccino à portée de main, en observant le ballet des gondoles, des vaporetti, des Riva… de toute cette vie incroyable, en se disant qu’on dispose encore d’une journée tout entière pour arpenter les rues, s’y perdre, s’y cultiver, avant de rentrer, en début de soirée, à Paris. Pour finir, le Danieli est un hôtel très particulier. Il ne possède ni piscine, ni spa, ni salle de fitness. Non, il est bien au-dessus de cela, c’est un vieux Monsieur très chic, qu’on ne brusque pas. Tellement âgé qu’on n’arrive plus à lui donner d’âge… Mais il vit, il vit même très bien, pour notre plus grand plaisir, et puis, quitte à choisir un palace, optez pour l’original et vous entrerez à votre tour dans la légende de Venise.

Le Danieli à Venise, un vieux Monsieur très chic.
Le Danieli à Venise, un vieux Monsieur très chic. DR

Un dernier coup d’œil sur le lobby incroyable, qui a gardé toute la splendeur du style (torturé) du néogothique vénitien « byzantin » du XIXe siècle autour de son « escalier d’or ». Le concierge vous prévient que votre bateau-taxi est là. Vos bagages sont déjà à bord et vous filez à 25 nœuds sur Marco-Polo. Un dernier regard sur Venise et vous vous dites que si ça continue, vous allez devenir un vrai romantique, pour peu que votre moitié vous prenne la main à ce moment-là ! Bon, allez, il est temps de rentrer à Paris.

Hôtel Danieli 
Castello, 4196, Venise
Tél. +39 041 522 6480

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store