Du Montauk au Cap-Ferret, Christophe Vérot a réinventé une allure qui reflète un nouveau lifestyle balnéaire, aussi chic que décontracté, aussi sportif qu'élégant.

 « Pour fêter nos 10 ans, nous rééditons nos dix plus gros succès », annonce Christophe Vérot, le fondateur de Robinson les Bains. Cette rétrospective rompt avec les rituelles inspirations qu’il avait institutionnalisées et qui se suivent chaque année comme des carnets de voyage.

Pour 2017, soit les 10 ans de Robinson les Bains c’est une collection rétrospective que propose la marque. Les dix modèles les plus emblématiques ont été réédités à cet effet, notamment Le Cambridge Long, imprimé Street-Art.
Pour 2017, soit les 10 ans de Robinson les Bains c’est une collection rétrospective que propose la marque. Les dix modèles les plus emblématiques ont été réédités à cet effet, notamment Le Cambridge Long, imprimé Street-Art. DR

Chaque collection Robinson les Bains évoque en effet une station balnéaire…

Des souvenirs de vacances, une atmosphère. La première avait pour cadre Montauk, ses vagues qui se brisent sur les dunes herbeuses, son air chargé d’embruns et ses surfeurs new-yorkais qui viennent chaque week-end pour défier ses rouleaux. La dernière collection, celle de l’an passé, était une escapade au Cap-Ferret, et la prochaine vient à peine d’être shootée, à Athènes. « J’effectue toujours des repérages un an avant de lancer une collection. Je prends énormément de photos et je visionne les films qui s’y déroulent pour en capturer l’esprit. Là, c’était Les Petits Mouchoirs, de Guillaume Canet. J’y allais aussi lorsque j’étais enfant. On partait à l’improviste, on dormait dans la voiture s’il le fallait, il n’y avait alors pas de routes sur la presqu’île, rien que des baraques et des pêcheurs. » C’est ainsi que l’imprimé poissons est né.

Short rayé rouge et gris, Athènes, Grèce.
Short rayé rouge et gris, Athènes, Grèce. DR

Incontestablement, l’enfance heureuse – et un peu baba – de Christophe Vérot enchante sa marque. A commencer par le nom qu’il a choisi pour son label. Robinson est un hommage au roman de Daniel Defoe et une réminiscence des vacances sauvages passées avec ses parents. Dans « les Bains », ne cherchez pas une allusion au night-club de la rue du Bourg-l’Abbé, à Paris, mais plutôt aux villes d’eau de son Auvergne natale, comme La Bourboule, Néris-les-Bains… Quant au vert du logo, c’est celui de Saint-Etienne. « Quand on a grandi à la grande époque de l’équipe des Verts, on baigne à jamais dedans. Le vert, c’est mon histoire, avec le bleu, la couleur qu’on voit le plus sur la Terre. »

Portrait de Christophe Vérot, fondateur de Robinson les Bains.
Portrait de Christophe Vérot, fondateur de Robinson les Bains. DR

Nageur expérimenté, joueur confirmé de water-polo, il décline là encore ses passions aquatiques dans sa marque, puisque les modèles de ses campagnes sont tous des nageurs de compétition ou des surfeurs castés sur les plages. Quant aux visuels de la collection anniversaire, ils ont été shootés au stade nautique de Montreuil, où s’entraînent les plongeurs de l’équipe de France.

T-shirt emblématique de la marque, Robinson les Bains, stade nautique de Montreuil.
T-shirt emblématique de la marque, Robinson les Bains, stade nautique de Montreuil. DR

Cela ne sous-entend pas que Robinson les Bains nage dans les mêmes couloirs qu’Arena, Quicksilver ou Tribord. La marque a inscrit dans ses gènes son positionnement haut de gamme. « Tout est parti d’un constat simple : il y a dix ans, il n’y avait aucune proposition de swimwear dans les marques masculines de luxe », explique Christophe Vérot.

Chaque modèle une véritable allure – et un réel confort – à chaque homme.
Chaque modèle une véritable allure – et un réel confort – à chaque homme.

Il ­officiait alors dans la communication, puis en tant que commercial pour Dior Homme, Céline et Pierre Hardy. Chaque pièce prend ses sources dans un authentique tailoring à la Savile Row, en détourne parfois les codes, comme avec un motif prince-de-galles très vintage, en reprend toujours le travail de coupe, de montage et de finition qui est en totalité effectué dans un atelier dédié de Porto. Une attention est portée aux détails, mais aussi aux matières. Outre l’exclusivité des couleurs, des tissus et des imprimés, qui sont made in France ou Italy, le filet intérieur est monté dans un tissu hypoallergénique.

Short de bain coloris jaune, Robinson les Bains.
Short de bain coloris jaune, Robinson les Bains. DR

Cette ligne (composée de sept modèles de shorts et de cinq autres de slips et de boxers) s’est enrichie, voilà peu, d’un holiday­wear : des tee-shirts et sweat-shirts faits pour l’après-plage et ­travaillés pour prendre le moins de place possible dans une valise. Mais surtout, cet été, tandis que ses aficionados feront un nouveau succès à la collection rétrospective, il faudra rester bien connecté au site de Robinson les Bains : Christophe Vérot mettra en ligne le deuxième chapitre de son histoire. Il lancera les premières pièces de lingerie masculine avant de prendre la route de Saint-Malo. Le décor de sa prochaine collection avant La Grande-Motte…

robinsonlesbains.com

En chiffres

• Création : 2007
Production : plus de 7 000 pièces
• Distribution : boutique parisienne en propre (rue Saint-Claude, 3e), corners et pop‑up stores répartis dans plus de 20 pays.
Chiffre d’affaires : 70 % réalisésen Europe, en France et en Grande‑Bretagne ; 30 % aux Antilles et en Asie du Sud-Est.
• Boutique en ligne : lancée en 2012, représente 30 % des ventes.

Collab The Good Life & Robinson

Le short de bain imaginé pour The Good Life.

La maison Robinson les Bains a imaginé pour cet été et pour The Good Life un maillot de bain absolument exclusif. Avec sa coupe un peu vintage, un tissu finement rayé gris et blanc et, enfin,pour souligner l’esprit fifties, un très fin liseré rose aux poches ainsi qu’un écusson siglé The Good Life. Il est en vente au Good Concept Store au Printemps de l’homme à Paris (3e étage) et sur TheGoodConceptStore.com

 

The good concept store A découvrir dans le concept store