Les horlogers fréquentent avec assiduité les ponts des plus beaux voiliers. Mais quand ils larguent les amarres, ils ne partent pas tous pour la même régate. Cette semaine, nous en avons sélectionné cinq qui prennent le large.

Top 5 des horlogers qui prennent le large by The Good Life 

1. Michel Herbelin (@michelherbelin)

• Ses engagements maritimes :
– Sponsor de la Porquerolles Classique.
– Partenaire du Yacht Club de Porquerolles.

• Deux questions à : Maxime Herbelin, directeur marketing de Michel Herbelin.

The Good Life : Quels sont vos engagements dans la voile ?
Maxime Herbelin : Nous sommes, depuis longtemps, partenaires du Yacht Club de Porquerolles et nous sponsorisons la Porquerolles Classique, une course de voiliers anciens. Nous offrons notamment au gagnant une montre Newport Yacht Club développée pour l’occasion.
TGL : Comment se matérialise cette passion ?
M. H. : Dans notre gamme, le modèle Newport Yacht Club, qui représente un quart de nos ventes, s’inspire fortement de l’univers maritime.

Liée au monde nautique depuis 1988, l’Atelier d’Horlogerie française Michel Herbelin réitère pour la troisième année son partenariat avec la Porquerolles Classique.
Liée au monde nautique depuis 1988, l’Atelier d’Horlogerie française Michel Herbelin réitère pour la troisième année son partenariat avec la Porquerolles Classique. DR

2. Richard Mille (@richardmilleofficial)

Ses engagements maritimes :
– Partenaire principal des Voiles de Saint-Barth.

Deux questions à : Richard Mille, fondateur de la marque.

The Good Life : Pourquoi êtes-vous engagé dans la voile ?
Richard Mille : Il existe un véritable parallèle entre horlogerie et nautisme. Ces disciplines unissent performance extrême et technologie de pointe. Comme les bateaux, nos montres, après avoir exigé de nombreuses heures de R&D, naissent de la main de l’homme, de sa passion et de son savoir-faire. J’admire les développements techniques des voiliers actuels, les recherches concernant l’aérodynamique ou les nouveaux matériaux légers et résistants.
TGL : Avez-vous une gamme liée à la mer ?
R. M. : Nous avons inauguré notre ligne marine voilà une dizaine d’années. Elle compte notamment les RM 014 et RM 015, fruits d’un prestigieux partenariat avec les yachts italiens Perini Navi.

Richard Mille, fondateur de la marque.
Richard Mille, fondateur de la marque. Luc MANAGO

3. Omega (@omega)

• Ses engagements maritimes :
– Chronométreur du record du monde d’Ellen MacArthur en 2005.
– Partenaire d’Emirates Team New Zealand sur l’America’s Cup depuis 1995.

Omega, pionnier de la voile.
La marque du Swatch Group s’appuie sur un fort passé maritime. Dès 1932, elle lance la Marine, première montre de plongée au monde. Omega soutient aussi, dès 1995, Team New Zealand, qui remporte deux fois l’America’s Cup, en 1995 et en 2000, avec, à la barre, le navigateur mythique Peter Blake. En 2017, Omega reste partenaire du bateau néo‑zélandais. Pour célébrer la mer, certaines pièces de la collection Seamaster Aqua Terra reçoivent des cadrans Teck Concept striés verticalement comme le pont en bois d’un yacht de luxe.

Le partenariat d’Omega avec l’Emirates Team New Zealand a commencé en 1995 aux côtés du célèbre skipper Sir Peter Blake, légende du tour du monde et de la Coupe de l’America.
Le partenariat d’Omega avec l’Emirates Team New Zealand a commencé en 1995 aux côtés du célèbre skipper Sir Peter Blake, légende du tour du monde et de la Coupe de l’America. Chris Cameron

4. Panerai (@panerai)

• Ses engagements maritimes :
– America’s Cup : sponsor d’Oracle Team USA et de Soft Bank Team Japan.
– Réfection du vieux gréement Eilean.
Parrain du Panerai Classic Yachts Challenge, circuit de régates de voiliers d’époque.

Trois questions à : Angelo Bonati, président de Panerai.

The Good Life : Panerai et la voile, une sacrée histoire !
Angelo Bonati : Notre marque vient de la mer. Nous avons équipé les nageurs de combat italiens et égyptiens, notamment. C’est notre héritage. Mais nous ne pouvions éternellement rester sous l’eau. Il nous fallait remonter à la surface.
TGL : Pourquoi ce partenariat avec l’America’s Cup ?
A. B. : Cette compétition représente la technologie, l’innovation. Panerai évolue, nous avons présenté cette année, la LAB-ID habillée de Carbotech, un nouveau matériau ultra-résistant et léger. Nous soutenons les équipes d’Oracle Team USA et de Soft Bank Team Japan. Parfait pour nous, qui avons une vraie stratégie de développement vers les Etats-Unis et le Japon.
TGL : Votre objectif ?
A. B. : Avoir de la visibilité, mais nous voulons aussi gagner.

Angelo Bonati, Président de Panerai.
Angelo Bonati, Président de Panerai. Marco Craig

5. Rolex (@rolex)

• Ses engagements maritimes :
– Partenaire du New York Yacht Club et du Royal Yacht Squadron.
– Sponsor d’une quinzaine de grandes courses, notamment de la Giraglia Rolex Cup.
– Partenaire de la Fédération internationale de voile (ISAF) depuis 2001.

• Rolex : la voile, le sport élégant par essence.
Adepte des sports élégants, Rolex ne pouvait ignorer la voile. Les montres Rolex embarquent aussi bien sur de vieux gréements, lors des Voiles de Saint‑Tropez, par exemple, que sur des bateaux modernes ultratechnologiques, comme pour la Maxi Yacht Rolex Cup. La manufacture est également amarrée dans une douzaine de yacht‑clubs – à Malte, à Hong Kong, à Sydney, à Monaco –, et a développé une famille de montres destinée aux activités nautiques, comme le chronographe de régate Yacht‑Master II, doté d’un compte à rebours programmable.

Caro passe la Giraglia lors du deuxième matin de la course 2016.
Caro passe la Giraglia lors du deuxième matin de la course 2016. Rolex/Carlo Borlenghi

The good concept store A découvrir dans le concept store