Créée en 2014 par Louis Roudiere et Arthur Ouinet la.sape revisite les basiques du dressing masculin en s'inspirant des tendances africaines et peut d'ores et déjà se targuer d'un joli succès !

De Paris à Brazzaville, capitale du Congo, l’art vestimentaire oscille entre dandy chic et extravagance singulière. Mais depuis deux ans, c’est à Bordeaux que Louis Roudiere et Arthur Ouinet, cofondateurs de la marque de vêtements masculins la.sape , ont décidé d’incarner l’élégance française avec légèreté. Au fil des collections, ils insufflent à leurs pièces identité et caractère, tout en valorisant les tendances africaines qui les ont inspirés.

Louis Roudiere et Arthur Ouinet, cofondateurs de la.sape.
Louis Roudiere et Arthur Ouinet, cofondateurs de la.sape. DR

Alors que le milieu de la mode est en proie à la concurrence internationale,  ces deux jeunes entrepreneurs s’engagent dans un projet ambitieux « Nous avions conscience du risque que nous prenions. Le rôle majeur de notre directeur de collection, Samuel Béraha, fut essentiel. Travaillant depuis plus de 40 ans avec des fournisseurs français reconnus et des ateliers de confiance, il nous transmet de jours en jours son savoir faire et son expérience ». Leur credo ? Conjuguer modernité des coupes à une parade de couleurs éclatantes, d’un bleu électrique au blanc neige. Un mélange des styles qui fait aujourd’hui leur signature.

Veste bleu électrique, la.sape.
Veste bleu électrique, la.sape. DR

Sur les bancs de l’école de communication de Bordeaux, les fondateurs se découvrent une passion commune. A l’époque, Arthur travaille au développement d’une marque dans un atelier qui produit des vêtements de travail et de chasse tandis que Louis s’est déjà frotté à entrepreneuriat à l’âge de 16 ans lorsqu’il crée au Congo “African Riddim”, marque inspirée du wax, et de son quotidien en Afrique. « On s’est rendu compte que l’on partageait les mêmes valeurs transmises par ces vêtements : utile, solide, sobre et confortable », expliquent-ils.

Veste coloris beige, la.sape.
Veste coloris beige, la.sape. DR

De ce métissage culturel va naître, en marge de leurs études, ce projet animé par une soif d’apprendre : « notre envie d’entreprendre et notre curiosité sur l’image que véhiculent les vêtements nous a rapproché naturellement », confient les créateurs.

La.sape : clin d’œil au look congolais des eighties

Derrière l’acronyme de Société des ambianceurs et des personnes élégantes, se cache “les sapeurs”, personnes “bien habillées” dans un jargon familier qui font des émules dans le milieu de la mode. C’est sur un ton humoristique et décontracté que les adeptes du mouvement, originaire du Congo, ont décliné dans les années 80 les plus belles griffes françaises. Ils se pavanent, friment, provoquent, décalent un pas de danse swing dans les rues sablonneuses de Brazzaville et Kinshasa, en costumes 3 pièces colorés. Les “sapeurs” s’identifient à une idéologie, une manière de vivre à l’occidentale érigée en véritable sous-culture qui s’exporte aujourd’hui en Occident.

Chemise à rayures bleu et blanc, la.sape.
Chemise à rayures bleu et blanc, la.sape. DR

Du 100% Français

Niché au cœur des ateliers de fabrication dans les Landes et en Bretagne, les pièces sont soigneusement confectionnées par les petites mains au service de la marque : « Nos productions répondent à un objectif de qualité et non de quantité. Nous produisons environ 25 modèles par collection », précisent-ils sans nécessairement s’enorgueillir d’un travail réalisé de A à Z en France : « On ne cherche pas forcément l’authenticité, mais le bon goût. Nous avons un sentiment de fierté de travailler avec nos fournisseurs au quotidien sans non plus agiter le drapeau bleu blanc rouge ! Notre obsession n’est pas le “made in France” mais le “bien conçu” ».

Détail de la boutonnière, la.sape.
Détail de la boutonnière, la.sape. DR

L’expansion de la marque

Seulement deux ans après sa création, la.sape (@la.sape) recense plus d’une dizaine de revendeurs en France. Pour la suite, point le plus important, les bordelais souhaitent prendre de l’envergure au travers de collections plus larges, et espèrent toucher le marché international, au Japon ou aux Etats-Unis.

Blouson en jean, la.sape.
Blouson en jean, la.sape. DR

Restez connectés, la.sape ouvre une nouvelle page de son histoire à l’occasion de la sortie de sa nouvelle collection automne hiver 2017 disponible dès septembre en boutique. A suivre donc de près !

sape.la

The good concept store A découvrir dans le concept store