L’été, on file faire trempette en voitures aérées, conçues pour circuler le long du littoral. Et même si ces autos “iodées” se raréfient sur les routes, il en reste quelques-unes à saisir, neuves ou d’occasion.

Synonymes de joie de vivre et de vacances, la voiture de plage est aussi indispensable aux vacanciers qu’une paire de tongs ou un maillot de bain. Ces autos aérées jettent leur toit et leurs portières aux méduses et les remplacent, quand c’est le cas, par une bâche sommaire à l’étanchéité discutable. Résultat… Les jours de pluie, les passagers ont parfois l’impression d’être “sous leur douche”.

Aux Etats-Unis, le style anguleux de cette Coccinelle en “maillot de bains”, lui vaut le surnom de “The Thing” (La Chose). Avec ses quatre portes sous bâche, elle s’apparente à une fort rare torpédo.
Aux Etats-Unis, le style anguleux de cette Coccinelle en “maillot de bains”, lui vaut le surnom de “The Thing” (La Chose). Avec ses quatre portes sous bâche, elle s’apparente à une fort rare torpédo. DR

Ces délicieux engins des beaux jours apparaissent à la fin des années 50, en Italie. Ils empruntent leurs châssis aux Fiat 500 ou 600 notamment. Des carrossiers habiles, comme Ghia – l’un des plus anciens en Italie – les habillent succinctement mais non sans élégance. Une décennie plus tard, des petites autos françaises telles que Citroën Méhari ou Renault Rodéo, débarquent sur le secteur.

Philippe Starck a longtemps utilisé une amusante Fiat Shellette de 1972, lors de ses séjours sur le bassin d’Arcachon. Le designer français s’en est séparé en 2014 chez Artcurial, sur une enchère de 41 700 euros.
Philippe Starck a longtemps utilisé une amusante Fiat Shellette de 1972, lors de ses séjours sur le bassin d’Arcachon. Le designer français s’en est séparé en 2014 chez Artcurial, sur une enchère de 41 700 euros. © Artcurial

Aujourd’hui, ces icônes des années pop poursuivent leur office de Noirmoutier à Arcachon et de Belle-Île à Sanary. Rigolotes et stylées, elles emmènent les familles chics à la plage ou jusqu’au café du port…

Pour ceux qui préfèrent rouler dans le neuf, de rares constructeurs proposent encore quelques modèles produits au compte-gouttes. Chez Citroën on croise la E-Méhari, hommage à la version historique, star de la catégorie. Ce modèle tout électrique, a le bon goût de fort peu nuire aux forêts de pins et aux embruns.

Elle est établie sur la base d’une Bolloré Bluesummer, l’équivalent estival de la l’Autolib’ parisienne. Ce sympathique véhicule rend hommage à la glorieuse Méhari en version tout électrique.
Elle est établie sur la base d’une Bolloré Bluesummer, l’équivalent estival de la l’Autolib’ parisienne. Ce sympathique véhicule rend hommage à la glorieuse Méhari en version tout électrique. DR

Enfin, VW propose toujours une ravissante Coccinelle Cabriolet néo-rétro. La bien nommée version Dune, semble particulièrement adaptée à la conduite le long des rivages. Dépêchez-vous, elle pourrait disparaître sous peu du catalogue.

 

C’est la version actuelle de la fameuse Cox, adulée par la génération hippie. Son esthétique néo-rétro apparaît fort réussie, surtout à la plage. Dans sa version Dune elle bénéficie d’une suspension rehaussée et d’une présentation sexy.
C’est la version actuelle de la fameuse Cox, adulée par la génération hippie. Son esthétique néo-rétro apparaît fort réussie, surtout à la plage. Dans sa version Dune elle bénéficie d’une suspension rehaussée et d’une présentation sexy. DR

Découvrez nos voitures de plage préférées ici :

Diaporama : neuf icônes des plages

The good concept store A découvrir dans le concept store