Lauriane Pierlot
The Good Beers 2017

The Good Brains : ces patrons d'entreprises brassicoles qui excellent 1/2

The Good Life vous raconte l'histoire de quatre businessmen à la tête de groupes ou d'entreprises brassicoles qu'ils font rayonner à travers le monde.

Marc Vermeulen, le président des Brasseries Kronenbourg

Marc Vermeulen a passé sa vie dans l’alimentaire, de Danone à Kraft Foods, avant de prendre, en 2013, la direction de Kronenbourg, filiale du groupe Carlsberg. Dès son arrivée, il a insufflé une nouvelle énergie au premier brasseur français. « Le marché de la bière bouge, l’image de la bière progresse, la bière devient tendance, explique-t-il. Kronenbourg y participe très largement, notamment par sa dynamique d’innovation. » Une politique qui s’est traduite par le lancement de plusieurs nouveaux produits en 2016, dont un nouveau brassin pour 1664, la bière française la plus vendue dans le monde et qui a été boostée par l’Euro 2016. Mais les bons résultats de Kronenbourg sont aussi dus… à de la bière sans alcool. Le lancement de Tourtel Twist a largement contribué à ce succès. « Tourtel Twist a réveillé le marché des bières sans alcool, qui a bondi de près de 40 % en 2015 », souligne Marc Vermeulen, qui ne veut pas non plus passer à côté de l’engouement pour les bières artisanales. Kronenbourg a signé un partenariat avec deux autres entreprises brassicoles : la brasserie corse Pietra et avec l’américaine Brooklyn pour distribuer leurs gammes en France.

Marc Vermeulen, président des Brasseries Kronenbourg.
Marc Vermeulen, président des Brasseries Kronenbourg. DR


Carlos Brito, le patron de AB InBev, géant des groupes brassicoles 

Bien loin de son Brésil natal, Carlos Brito est à la tête d’un géant mondial, AB InBev (Anheuser-Busch InBev), dont le siège est à… Louvain, en Belgique ! Depuis sa nomination, en 2005, à la direction générale, il a su, par rachats successifs, en faire le monstre qu’il est aujourd’hui. Dernière prise en date : le britannique SABMiller, n°2 mondial, pour plus de 100 Mds €, en 2016, avec des marques internationales comme Budweiser, Corona et Stella Artois. Quitte, dans le même temps, à céder au groupe japonais Asahi les marques Peroni, Grolsch ou encore Pilsner. A l’issue de ce rachat, troisième acquisition la plus importante dans l’histoire des entreprises, AB InBev vend dorénavant deux fois plus de bière dans le monde – et réalise des bénéfices quatre fois plus élevés – que le néerlandais Heineken, l’actuel numéro deux mondial. Cette « compagnie réellement globale, comme la voit Carlos Brito, c’est l’achèvement d’une vie dédiée à l’univers de la bière ». Prochain objectif avoué du patron d’AB InBev : développer le marché africain, considéré comme un eldorado pour tous les entreprises brassicoles.

Carlos Brito, président de AB InBev, géant des groupes brassicoles.
Carlos Brito, président de AB InBev, géant des groupes brassicoles. DR

The good concept store A découvrir dans le concept store