L’automobile a entamé sa révolution. Les dix prochaines années vont connaître plus d’évolutions que les cinquante passées, avec l’utilisation de l’électricité comme moteur technologique. Jaguar s’est déjà inscrite dans cette avancée avec le Concept I-Pace, un véhicule audacieux et innovant. Une voie du futur que nous présente Julian Thomson, le directeur du studio Advanced Design, en charge d’établir la stratégie future du design de Jaguar.

Julian Thomson est le bras droit de Ian Callum, le directeur du design Jaguar. A la tête du studio Advanced Design, il est l’un des éléments moteurs de la nouvelle esthétique des modèles XK, XF, XJ, F-type, XE et, plus récemment, des dernières nouveautés : les F-Pace et le fameux Concept I-Pace. Etre en charge du design chez Jaguar (@jaguar) n’est pas forcément une mince affaire. « Nous sommes l’une des plus grandes marques mondiales, réputée pour son élégance, sa beauté et son confort. Nous devons toujours être, non seulement au meilleur de notre réputation, mais aussi innovant et percutant lorsque nous nous lançons dans un nouveau créneau », détaille Julian Thomson.

Ian Callum, directeur du design Jaguar.
Ian Callum, directeur du design Jaguar. DR

Cet objectif évoqué par le designer est double. Il s’agit d’abord du marché du SUV, dans lequel la marque était encore absente il y a peu. Un segment enfin investi en 2015 avec le F-Pace, un SUV massif, élégant, habillé d’une touche de ­sportivité indispensable à ce type de voiture. « Il s’agissait pour nous de répondre à un besoin des consommateurs. Avec le SUV, ils cherchent un véhicule ­pratique à l’habitacle spacieux, et de la sportivité. Le F-Pace répond à tous ces besoins. » Ensuite, il s’agit aussi pour la marque de démontrer son savoir-faire technologique, tout en répondant aux attentes de demain avec les nouveaux modes de motorisation. « Nous nous devions de proposer un véhicule électrique. Toutefois, la notoriété et l’image de Jaguar nous imposent, chaque fois que nous ­innovons, de proposer du rêve, de la performance et de la beauté, explique Julian Thomson. Nous avons planché sur une voiture sportive, efficace et avec de l’espace, l’une des principales attentes du marché. Il faut aussi être connecté aux besoins actuels afin de ­démontrer l’intérêt d’un tel ­véhicule et, tout à la fois, séduire. Nous avons donc ­travaillé pour ­développer une voiture hyper moderne, synonyme de futur, et sportive, avec de belles proportions. Nous avons étudié ­différentes interprétations de volumes. Nous avons recherché, bien sûr, ­l’originalité, sans perdre de vue le bien-être ­intérieur. »

Julian Thomson dirige une équipe de 25 designers au sein du studio Jaguar.
Julian Thomson dirige une équipe de 25 designers au sein du studio Jaguar. DR

Au sein du bureau du design, pas moins de 25 ­designers ont œuvré sur le projet. « Nous sommes restés connectés en permanence avec le service marketing qui avait beaucoup d’idées en termes de besoin d’aménagement. C’était le meilleur chemin pour concevoir le ­véhicule le plus abouti, à la fois techniquement et ­esthétiquement. Nous avons regroupé tellement d’idées, de coups de crayons et de solutions qu’il s’agissait véri­tablement d’un think tank contest : à la fin, il n’en reste plus qu’un ! » Le créneau du SUV s’est ainsi présenté comme le format de véhicule le mieux adapté, à la fois pour l’espace intérieur, le design et la sportivité.­

The good concept store A découvrir dans le concept store