DR

La Nouvelle-Orléans :
Rencontre avec Keith Frazier, fondateur du Rebirth Brass Band

Sur scène depuis 1982 avec son frère Philippe, Keith Frazier est l'un des membres fondateurs du Rebirth Brass Band, groupe de jazz iconique de La Nouvelle-Orléans.

Alors qu’il joue au New Orleans Jazz Festival depuis 25 ans avec le Rebirth Brass Band, Keith Frazier est toujours aussi excité de jouer dans sa ville devant une si large audience. Batteur et co-fondateur de cet orchestre de cuivres ambulant – véritable institution en Louisiane – il se produit aussi bien sur scène que dans les rues de Nola. Rencontre avec celui qui a vu changer La Nouvelle-Orléans en même temps que son mythique festival.

Keith Frazier, batteur mobile du Rebirth Brass Band.
Keith Frazier, batteur mobile du Rebirth Brass Band. DR

The Good Life : Le New Orleans Jazz & Heritage Festival, qui se tiendra du 28 avril au 7 mai, accueille de plus en plus d’artistes qui ne sont pas issus du jazz, comment l’expliquez -vous ?

Keith Frazier : D’abord, c’est une démonstration du fait que le jazz a influencé énormément de genres musicaux, du rock au hip-hop, de Snoop Dogg à Lorde. Cela permet d’attirer en ville un public qui peut s’identifier avec ces nouveaux artistes, et lui faire découvrir le jazz.

The Howling Wolf.
The Howling Wolf. DR

TGL : Nola a-t-elle gardé son âme ? Est-ce qu’elle est toujours une place forte du jazz ?

K.F. : La Nouvelle-Orléans a réussi a maintenir cette influence et sauvegarder son âme musicale en éduquant les nouvelles générations. Les jeunes et les enfants sont exposés à la musique en permanence, c’est l’identité de la ville. On les encourage à en faire pour détourner certains de la délinquance. Quant au jazz, là aussi c’est sur la nouvelle génération que l’on mise, avec l’école de musique montée par The New Orleans Jazz & Heritage, l’association qui organise le festival.

Snug Harbor.
Snug Harbor. Kent Kanouse

TGL : Les bars et boites de jazz jouent un rôle primordial dans l’image de La Nouvelle-Orléans… Quels sont vos préférés ?

K.F. : Dans le moindre petit club de jazz on trouve des musiciens qui changent les règles et innovent, mais j’ai une préférence pour le Maple Leaf, le Howling Wolf, Snug Harbor et le Spotted Cat. Des adresses légendaires qui ont fait La Nouvelle-Orléans. Y jouer est un honneur quand on vient d’ici.

 

The good concept store A découvrir dans le concept store