« Il faut cultiver notre jardin. » Un mot d’ordre hérité des Lumières, doublé d’une sensibilité business on ne peut plus contemporaine, qui a certainement inspiré Karen Roos ou Nick Jones, fondateurs respectifs de Babylonstoren et de Soho Farmhouse, les fermes les plus luxe et les plus hype du monde !

Philosophie glocale

Si les plantes poussent, les idées aussi. Au projet initial de jardin se sont ainsi greffés, « de façon totalement organique » selon Karen Roos, un farm-hôtel de treize cottages Cape Dutch individuels, construits en 2010, mais qui semblent avoir toujours fait partie du domaine. Ouvert l’an dernier, le bâtiment Farm­house, reconverti avec brio par l’agence sud-africaine Malherbe Rust Archi­tects, ­accueille neuf suites et un lounge-­bibliothèque baptisé The Butterfly Room. Un manoir de cinq chambres peut être également privatisé sur demande, tandis qu’un spa et un hammam complètent le tout.

A Babylonstoren, les 13 cottages individuels sont construits dans le style Cape Dutch.
A Babylonstoren, les 13 cottages individuels sont construits dans le style Cape Dutch. DR

Il faut bien entendu ajouter aux must de Babylonstoren la cuisine fusion parfaitement healthy du restaurant Babel, dont la capacité de couverts a été récemment doublée, tant la demande était forte. Ce sont les cueillettes quotidiennes du jardin qui dictent les propositions de la carte, supervisée par la styliste culinaire Maranda Engelbrecht. Les vins sont vinifiés sur place, y compris le pétillant Sprankel – l’une des nouveautés. Une salle de dégustation ultramoderne en acier et verre permet d’ailleurs de découvrir les produits du vignoble, tout en contemplant le paysage au soleil couchant. Difficile de faire plus locavore, assurément.

Babylonstoren, ou le manifeste « slow life ».
Babylonstoren, ou le manifeste « slow life ». DR

Sans surprise pour ce manifeste slow life aux antipodes des maisons d’architectes de Camps Bay, la piscine n’est autre que l’étang, qui a été discrètement réaménagé (très chic !). Et un « hôtel pour insectes » vient même de voir le jour. Ultime attention qui en dit long sur la philosophie « glocale » (globale + ­locale) de Babylonstoren : le vernaculaire des bâtiments et les quelques meubles conçus par la génération montante de designers sud-africains, tels que Gregor Jenkin, cohabitent avec quelques icônes du good design international signées Michele De Lucchi, Philippe Starck, Tokujin Yoshioka, Jasper Morrison, Ronan et Erwan Bouroullec ou Fermob, qui prémunissent les hôtes de tout jet-lag stylistique excessif.

The good concept store A découvrir dans le concept store