Ils font décoller, au propre comme au figuré, leur compagnie et inventent le ciel de demain. Découvrez John Leahy, Paul Griffiths et Paul Gregorowitsch.

John Leahy, golden VRP d’Airbus et cauchemar de Boeing

Cet Américain de 64 ans, aux yeux malins et aux cravates flashy, vole aux couleurs d’Airbus, qui ne lui doit rien de moins que d’avoir conquis 50 % des parts de marché de l’aviation civile sur les appareils de plus de 100 places. Le directeur commercial au salaire de patron du CAC 40 défie Boeing jusque dans ses bastions d’origine : Japan Airlines, mais aussi American Airlines. Embauché en 1994, ce diable de la négociation, que la valse des patrons d’Airbus indiffère – ils passent, lui, reste ! –, casse les codes de la vente aérienne par des pratiques taboues de « remises commerciales » et de leasing aéronautique. L’ancien pilote new-yorkais, titulaire d’un MBA en transport et management qui, un matin, dut se résigner à couper ses cheveux beaucoup trop longs pour trouver un vrai job, signe depuis lors un décollage en continu. De VRP de l’A320 qui faisait rigoler Ron Woodard (ancienne star commerciale de Boeing), à vendeur 5 étoiles toujours avec un coup d’avance, il fonce ! De sorte que Boeing piste aujourd’hui ses propres deals potentiels au détour d’une question toute simple : « Where is John, today ? »

John Leahy.
John Leahy. DR

The good concept store A découvrir dans le concept store