Mêlant classe british, élégance italienne et brio mécanique américain, la Jensen Interception n'a rien à envier à la Jaguar Type E. La voici donc en deuxième position de notre classement, quel chic !

Ne la confondez pas avec sa cousine, la Ford Interceptor, au volant de laquelle Mad Max écumait les routes australiennes dans le film des années 80 du même nom. La Jensen Interceptor est peut-être l’incarnation du meilleur de l’automobile britannique des années 60 et 70, mélange de force tranquille, avec son V8 Chrysler généreux, et de raffinement esthétique hyperpoussé. Le design, élégant, signé par Vignale, le carrossier italien, se distingue par sa vitre de hayon en forme de bulle. Et l’habitacle n’a rien à envier à ses prestigieuses concurrentes de l’époque : Aston Martin DB6 et Jaguar Type E. Surtout, avec 335 ch, elle filait à plus de 220 km/h. Elle existe aussi en version 4×4 (FF). La crise pétrolière des années 70 marquera la fin de sa carrière, après une belle production de 6 500 exemplaires… 

Jensen Interceptor, la classe de la classe.
Jensen Interceptor, la classe de la classe. DR

Moteur : V8 6.2 335 ch (Mark I, 1966-1971).
Cote 2016 : de 65 000 à 90 000 €.

The good concept store A découvrir dans le concept store