Anciennes écoles, cinémas décrépis, ou manoirs à l'abandon, rien n'échappe au regard de Ghost et son équipe d'explorateurs urbains. HK Urbex passe Hong Kong au peigne fin pour partager les derniers moments de l'urbain en péril de la Cité-Etat.

Un drone, un masque, du sang froid et (beaucoup) de tripes, voici ce qui relie les huit membres de HK Urbex, pour Hong Kong Urban Exploration. Ce collectif de vidéastes sillonne la mégalopole et rend compte de ses vagabondages sur sa chaîne Youtube, dans des vidéos spectaculaires aussi tristes que poétiques.

Ne pouvant freiner l’avancée du béton, HK Urbex s’est donné pour mission d’archiver tous les vestiges d’un Hong Kong voué à disparaître.
Ne pouvant freiner l’avancée du béton, HK Urbex s’est donné pour mission d’archiver tous les vestiges d’un Hong Kong voué à disparaître. HK Urbex

Leur mission ? « Apprendre aux gens un peu d’histoire de leur ville, leur héritage et leur passé » selon Ghost, 33 ans, mystérieux co-fondateur. C’est en 2013, lors d’un repérage pour le tournage d’un film, qu’il a le déclic.  « Depuis 1997 et la rétrocession à la Chine, de nombreux bâtiments historiques sont abandonnés ou détruits pour laisser place à d’immenses tours », alors il monte une équipe et tente de les sauver, en les filmant.

Ghost assure que les membres de HK Urbex ne font pas ça pour l’adrénaline mais pour l’histoire. Il déconseille d’ailleurs les non initiés de grimper n’importe comment.
Ghost assure que les membres de HK Urbex ne font pas ça pour l’adrénaline mais pour l’histoire. Il déconseille d’ailleurs les non initiés de grimper n’importe comment. HK Urbex

HK Urbex, la mémoire collective de Hong Kong

Hôpital psychiatrique délabré, théâtre des fifties à l’abandon, anciennes maisons coloniales en ruines… Le tout filmé en HD et avec bienveillance :  « nous avons commencé avec le Queen’s Pier, se rappelle Ghost, un monument ancré dans la conscience collective des habitants, donc forcément le voir à l’abandon signifiait beaucoup pour eux ». Un début d’explication du succès d’un collectif aux antipodes des instagramers qui voient la vie en rose au pied des buildings flambant neufs de la cité-Etat.

Au début de l’année, ils avaient même le droit aux honneurs du New York Times, dans lequel Lee Kah Wee professeur d’architecture à Singapour voyait, en plus de l’aspect historique, une façon de « confronter le public à la beauté de l’urbain abandonné ». Une esthétique entre poésie, crasse et fatalité qui permet au crew d’explorateurs urbains de s’exposer où de faire leur place dans des recueils photo.

L’extraordinaire contraste entre la skyline qui longe la baie de Hong Kong et les toits presque engloutis de ces bâtisses de l’époque britannique.
L’extraordinaire contraste entre la skyline qui longe la baie de Hong Kong et les toits presque engloutis de ces bâtisses de l’époque britannique. HK Urbex

Cette entrée dans une nouvelle ère – ils avaient déjà fait le tour de la presse chinoise – ne les détournent cependant pas de leur objectif premier : « il y a urgence pour le red house, un lieu iconique sur les hauteurs de la ville, les autorités sont déjà en train de le démolir, sous la pression des agents immobiliers ».

L’architecture typique de Hong Kong est en danger, d’ici quelques années, les seuls traces de ces immeubles pourraient bien se trouver sur les clés usb des HK Urbex.
L’architecture typique de Hong Kong est en danger, d’ici quelques années, les seuls traces de ces immeubles pourraient bien se trouver sur les clés usb des HK Urbex. HK Urbex

Le béton, l’acier et le verre progressent vitesse grand V dans la mégalopole asiatique. Si les missions de sauvetage paraissent désespérés, l’archivage lui ne s’arrête jamais, avec l’ambition de faire changer les choses, concrètement, comme le confesse Ghost « Nous nous contentons pour l’instant de faire de la préservation via la documentation, mais certaines ONG reprennent notre travail pour sensibiliser la population sur la nécessité de protéger tel ou tel bâtiment, et des particuliers aussi partagent nos photos et vidéos. La prise de conscience se fait lentement mais sûrement ». 

 

Liens utiles HK Urbex :

 

The good concept store A découvrir dans le concept store