Ce chef d’entreprise britannique a joué au Phileas Fogg des temps modernes en parcourant 38 000 kilomètres en 24 jours. Il a ainsi découvert les adresses et les filiales du groupe Grace Hotels qu’il a rejoint. Il en est revenu des étoiles plein les yeux !

Quelle meilleure façon de découvrir les secrets de Grace Hotels ? Rencontrer Robert Swade, le nouveau PDG de cette la marque hôtelière de luxe !  

Après avoir travaillé pendant 11 ans pour le groupe Jumeirah Hotels, Robert Swade a été nommé PDG de Grace Hotels en septembre dernier.
Après avoir travaillé pendant 11 ans pour le groupe Jumeirah Hotels, Robert Swade a été nommé PDG de Grace Hotels en septembre dernier. DR

The Good Life : Avant d’entrer dans le monde de l’hôtellerie, vous êtes passé par le Parlement britannique et par le droit. Comment fait-on ce grand écart ?

Robert Swade : Mes parents étaient hôteliers à Falmouth, dans le sud ouest de l’Angleterre. J’ai grandi dans cet univers. Pendant et après mes études, j’étais collaborateur parlementaire à Londres notamment auprès de Sebastian Coe qui, plus tard, organisa les JO de Londres. Mais en 1997, le Parti Conservateur a perdu les élections et nous, notre travail. Il était temps de trouver un vrai boulot! Je suis entré dans le cabinet d’avocat Clyde & Co à Londres qui m’a envoyé à Dubaï. L’un de nos clients, le groupe Jumeirah Hotels m’a un jour demandé de monter un département juridique en interne. Je suis resté avec eux onze ans et suis devenu responsable des opérations du groupe pour le développement mondial.  Au début, je devais me pincer un peu pour me rappeler que je n’étais plus avocat. Aujourd’hui, je dis à nos avocats en interne de ne pas trop l’être !

Le lobby du Grace Hotel à Mykonos : murs blancs, mobilier sobre et de design.
Le lobby du Grace Hotel à Mykonos : murs blancs, mobilier sobre et de design. DR

TGL : Il y a quelques mois, vous avez été nommé PDG de l’enseigne Grace Hotels, spécialiste des boutique-hôtels de luxe. Pouvez-vous la présenter ?

R.S. : Nous comptons à ce jour sept boutique hôtels de 21 à 60 chambres que nous gérons. Nous en sommes propriétaires à l’exception d’un seul, au Panama. Répartis sur trois continents, en Europe, Amérique du Nord et Amérique Centrale et du Sud, les lieux sont très différents mais ont tous un caractère authentique et un lifestyle singulier offrant une expérience sur-mesure. Ils sont aussi très liés à la communauté locale. Par exemple en Argentine, dans la sublime propriété de Cafayate, nous utilisons des guest supplies fabriquées dans la région et des produits des environs pour la cuisine. Parmi mes hôtels favoris, le Grace Santorini, rénové en 2016. Les chambres y sont sublimes avec vue sur la mer.

Le délicieux restaurant Santoro à tester au Grace Santorini, rénové en 2016.
Le délicieux restaurant Santoro à tester au Grace Santorini, rénové en 2016. DR

TGL : Quels sont les plans d’avenir du groupe Grace Hotels ?

R.S. : Nous avons trois hôtels en travaux. L’un près de Marrakech dans une ancienne ferme agricole, l’autre à Saint Moritz dans l’hôtel La Margna que nous rénovons et que nous dotons d’un nouveau bâtiment et, enfin, un troisième au sud de Buenos Aires sur un terrain de polo. Nous souhaitons nous développer plus encore et nous restons à l’affût d’opportunités dans d’autres pays.

L’élégance de Grace Hotels débarque jusqu’en Argentine, au Grace Cafayate, dans les vallées Calchaquies.
L’élégance de Grace Hotels débarque jusqu’en Argentine, au Grace Cafayate, dans les vallées Calchaquies. DR

www.gracehotels.com

The good concept store A découvrir dans le concept store