Le maté est une infusion élaborée à partir des feuilles de yerba maté. Très riche en caféine et boisson fétiche des Argentins, il ferait partie des rares produits miracles capables de nous faire fondre à vue d’œil… Il semblerait toutefois que quelques précautions s'imposent.

Les peuples d’Amérique du Sud boivent le maté à partir de feuilles séchées et hachées qu’ils font infuser dans de l’eau ou du lait bouillant, notamment en Uruguay et au Paraguay, où il est consommé comme stimulant, davantage que le thé ou le café. En Inde, le maté fait même partie de la pharmacopée ayurvédique pour traiter maux de tête, fatigue, dépression nerveuse et rhumatismes. Riche en antioxydants (polyphénols), intéressant pour réduire les risques de certains cancers, il joue un rôle protecteur sur le cœur et les vaisseaux sanguins. Le maté contient aussi de la théobromine et, surtout, de la caféine, dont la teneur est de 70 à 90 mg par tasse (contre 30 à 50 mg pour le thé et 75 à 180 mg pour le café).

Le mate, un remède pour ceux qui luttent contre la fatigue

Peu d’études portent sur le maté en particulier, mais de nombreux travaux montrent que la caféine stimule les capacités physiques et intellectuelles, augmente le rythme cardiaque et possède des propriétés diurétiques. La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît donc, logiquement, l’usage du maté « contre la fatigue physique et psychique », et l’Agence européenne du médicament (AEM) considère comme traditionnel l’usage du maté pour « lutter contre la fatigue et la faiblesse, et comme diurétique dans le traitement complémentaire des problèmes urinaires mineurs ».

Posologie

  • En gélules : 1 ou 2 gélules matin et midi, à prendre au moment des repas avec un grand verre d’eau. Arkogélules Maté, 10 € les 60 gélules.
  • Infusion : faire infuser 2 g de feuilles séchées dans 150 ml d’eau bouillante durant 5 à 10 min. Boire 1 ou 2 tasses par jour. Ou faire infuser un sachet-dose par jour pendant trois semaines. Médiflor n° 1 Minceur (maté, fucus, frêne et piloselle), 5,90 € les 24 sachets.
  • En cataplasme : contre les ulcères de la peau, faire infuser 30 à 50 g de feuilles séchées dans de l’eau bouillante durant 10 à 15 min. Appliquer en cataplasme.

Un allié minceur de taille…

Voilà bien longtemps que les propriétés diurétiques et coupe-faim de la caféine intéressent les fabricants de produits amincissants ou aidant à la perte de poids. Flairant une nouvelle piste, les chercheurs se sont penchés sur le maté. En Suisse, des travaux de 1999 portant sur des produits amaigrissants ont révélé qu’un produit à base de feuilles de yerba maté pouvait avoir un effet favorisant la perte de poids, mais deux autres études cliniques plus récentes ne permettent pas d’évaluer son effet spécifique sur l’amaigrissement, car le maté n’était pas utilisé seul. Dans la première (2001), la plante a été mélangée à du guarana et à de la damiane, ralentissant la vidange de l’estomac pour un effet coupe-faim. Dans la seconde, réalisée en 2009, une boisson énergisante contenant des extraits de yerba maté augmentait la dépense énergétique de jeunes adultes en bonne santé, mais uniquement quand la plante était associée à de la caféine. En attendant d’autres études, le maté est bel et bien accepté en Grande-Bretagne et en France comme adjuvant aux cures d’amaigrissement.

…à consommer avec modération

Attention toutefois aux effets néfastes de la caféine contenue dans le maté : les personnes victimes de troubles cardiaques, d’insomnie, d’anxiété, d’hypertension ou de diabète doivent en limiter la consommation. Idem si l’on souffre d’ulcère de l’estomac, de problèmes rénaux ou d’ostéoporose. Car un usage régulier de fortes doses de caféine peut entraîner un phénomène de dépendance dont le sevrage n’est pas sans conséquence (maux de tête, somnolence, nervosité…). Et un surdosage peut occasionner des troubles musculaires graves. Si une dose de 60 mg suffit pour obtenir un effet notable sur la vigilance et les performances cognitives, les grands consommateurs pourraient avoir besoin de 200 mg en raison du phénomène d’accoutumance. Quant aux dosages médicinaux fixés par la Commission E allemande, ils sont nettement plus faibles : environ 20 mg seulement. Trop prudents ? Pas sûr. La surconsommation de maté en Amérique du Sud a un coût sanitaire : elle est liée à un risque élevé de cancers de la gorge et de l’œsophage, provoqués, semble-t-il, par des brûlures à répétition. Côté amincissement, ce n’est pas plus rassurant. L’association caféine/éphédra, parfois utilisée dans les produits amincissants, peut certes favoriser une légère perte de poids, mais l’éphédra et l’éphédrine ont de puissants effets stimulants potentiellement dangereux que la caféine augmente. Et si on se mettait plutôt au sport ?

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store