Ces titres font tous partie de bandes originales aussi mythiques que les films qu'elles accompagnent. Pourtant, un ou plusieurs tubes leur ont volé la vedette, et ils sont - un peu - passés à la trappe. Injustice réparée !

Tout le monde se souvient de la musique qui clôt Le Professionel par Enio Morricone, personne n’a oublié Mrs. Robinson de Simon and Garfunkel dans The Graduate, et le Misirlou de Pulp Fiction est plus connu que le film de Tarantino, pourtant Palme d’or à Cannes en 1994. Mais à l’ombre de ces monstres, sur le même album, on trouve parfois quelques pépites oubliées ou méconnues.

The Good Life a fait le tri pour en retenir 10, compilées dans une playlist qui fera certainement remonter quelques souvenirs…

Artistes, titres et films :

  • Maria Conchita – Vamos A Bailar (Scarface, 1983)
  • Ennio Morricone (repris par Hugo Montenegro) – Square Dance (Pour Une Poignée de Dollars, 1964)
  • Ricky Nelson – Lonesome Town (Pulp Fiction, 1994)
  • Ennio Morricone – Le Retour (Le Professionnel, 1981)
  • Georges Guétary – I’ll Build A Stairway to Paradise (Un Américain à Paris, 1951)
  • Neil Young – Guitar Solo No. 3 (Dead Man, 1995)
  • Simon & Garfunkel – The Big Bright Green Pleasure Machine (Le Lauréat, 1967)
  • Nino Rota – The Pickup (Le Parrain, 1972)
  • Kenny G & Aaron Neville – Even If My Heart Would Break (Bodyguard, 1992)
  • Marvin Hamlisch – Eastern Lights (L’Espion qui m’aimait, 1977)

The Good Playlist : 15 nouveautés venues du froid

The Good Playlist : 5 clips où la ville est une star

The Good Playlist : les sons du moment à la rédaction

The good concept store A découvrir dans le concept store