Elle est partout : des cosmétiques aux produits dermatologiques, en passant par les médicaments, les gélules et les boissons drainantes. L'aloe vera est pour autant l'incontournable plante à tout faire que l’on nous vend ?

Cultivée un peu partout dans les régions chaudes du globe, l’Aloe vera, originaire du pourtour méditerranéen, est connu depuis environ cinq mille ans. Cette plante de 60 cm de haut, aux allures de cactus avec ses feuilles épineuses, fait en réalité partie de la famille des liliacées, comme l’ail et le muguet.

Une plante qui a fait ses preuves…

Riche de deux substances bien distinctes en termes d’aspect et d’effets (le latex et le gel), l’Aloe vera recouvre des propriétés thérapeutiques connues depuis la nuit des temps : symbole de renouvellement de vie en Égypte ancienne, elle fait partie de la formulation des onguents pour embaumer les morts ; dans ses traités, le Grec Hippocrate en mentionne  les vertus curatives contre les maux d’estomac et les ulcères ; on la retrouve aussi à Rome, chez Dioscoride, médecin des armées romaines,  et jusque dans la pharmacopée chinoise pour les brûlures et les affections de la peau.

…oui, mais attention

Le latex d’Aloe vera s’obtient à partir de la sève qui parcourt les petits canaux de l’écorce et qui renferme de l’aloïne, aux effets laxatifs particulièrement puissants. Les principes actifs du latex séché agissent à deux niveaux : en stimulant les contractions intestinales et en diminuant la réabsorption de l’eau contenue dans les aliments ingérés. Intéressant, sauf qu’il a une action irritante sur les parois de l’intestin. C’est la raison pour laquelle les autorités sanitaires recommandent de l’utiliser avec précaution. Pourquoi ? Parce qu’à long terme, ce type de laxatif anthranoïde peut causer des troubles rénaux graves, et même des polypes intestinaux, ce qui augmente le risque de cancer colorectal. Mieux vaut donc éviter les nombreux médicaments qui en renferment et leur préférer des laxatifs plus doux, type lin ou psyllium.

Posologie

  • En gélules : en cas de constipation aiguë et ponctuelle, 1 à 3 gélules le soir au coucher. Aloe vera, Solgar, 16,16 € les 100 gélules.
  • En jus : pour un effet détox et un bien-être général. Jus d’Aloe vera, Fleurance Nature, 13,30 € les 200 ml.
  • En après-rasage : pour calmer le feu du rasoir. Baume fluide apaisant pour homme à l’Aloe vera, Skeen+, 21 € les 125 ml, en exclusivité chez Sephora.
  • En après-soleil : pour apaiser la peau chauffée par le soleil. After Sun, Hawaiian Tropic, 8 € les 200 ml.

Le gel d’aloe vera, produit phare de la dermatologie

Le gel, au cœur des feuilles, a en revanche des propriétés bénéfiques qui ne présentent aucun risque s’il est exempt de latex. Il est utilisé traditionnellement pour soulager les brûlures et les hémorroïdes, pour aider à la cicatrisation des plaies mineures et soigner toutes sortes de problèmes de peau (acné, psoriasis, engelures et même herpès génital).  Il est maintenant recommandé par les autorités sanitaires pour ses vertus cicatrisantes sur les lésions bénignes. Par ailleurs, des travaux ont montré que, en prise orale, il aurait des propriétés antidiabétiques et hypoglycémiantes. Des recherches sont toujours en cours, et on se penche désormais aussi sur ses effets sur le cholestérol.

Difficile d’y couper…

En cosmétologie, le retour aux produits naturels a favorisé l’utilisation de ce gel translucide dans les soins quotidiens. On trouve de l’Aloe vera partout, et pas seulement dans les produits bio : dans les crèmes pour peaux sensibles, les après-soleil, les après-rasage, etc. Encore faut-il qu’elle soit présente en quantité significative. Elle existe aussi sous forme de gélules ou de jus aux vertus détoxifiantes et rééquilibrantes, car elle est riche en acides aminés, en sels minéraux, en vitamines, etc…

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store