Ils sont tous économistes et proposent, chacun à sa manière, une nouvelle vision des enjeux à venir. The Good Life vous raconte comment Akinwumi Adesina, Esther Duflo et Jean Tirole changent le monde.

Akinwumi Adesina, l’agronome qui lutte contre la faim en Afrique

« Pour moi, la pauvreté n’est pas une affaire de chiffres ; c’était la réalité de mon enfance ! » martèle le président de la Banque africaine du développement (BAD), ingénieur de 55 ans devenu agronome dans l’espoir de nourrir son pays. Il est aujourd’hui le premier Nigérian jamais élu à la tête de la plus grosse institution d’Afrique – 100 Mds $de capital –, cette BAD dont la mission est d’éradiquer la pauvreté et dont il a gagné les commandes au terme d’une intensive campagne à l’américaine, menée à travers tout le continent.

Titulaire d’un doctorat en économie de l’université Purdue, dans l’Indiana, aux Etats-Unis, nommé ministre de l’Agriculture et du Développement rural du Nigeria en 2011 avec, en fin de mandat (2015), la victorieuse satisfaction, d’avoir réduit de moitié les importations alimentaires, Akinwumi Adesina n’hésite pas à évoquer dans ses discours l’extrême pauvreté de sa propre enfance de fils de fermiers de l’Etat d’Ogun, dans le sud-ouest du Nigeria. Anglophone s’exprimant dans un français parfait, il entend diffuser sa pugnacité dans tous les pays d’Afrique. « Son mandat ne va pas être une promenade de santé ! » prévient-on dans les rangs de la BAD.

Akinwumi Adesina
Akinwumi Adesina DR

The good concept store A découvrir dans le concept store