David Hockney casse les codes avec ses œuvres d'art hautes en couleurs. A l'occasion de son 80 ème anniversaire, la Tate Britain consacre à cette icône pop-art une rétrospective autobiographique, à découvrir jusqu'à fin mai.

Une exposition éclectique à la Tate Britain de Londres retrace la carrière de David Hockney depuis ses débuts. Peintures, photographies, dessins, aquarelles et vidéos, pour se plonger visuellement dans la vie de l’artiste anglais. Une tournée internationale organisée en collaboration avec le Centre Georges Pompidou, le Metropolitain Museum à découvrir à Londres jusqu’au 29 mai, puis Paris et New York au cours de l’année

David Hockney, peintre challenger

Désormais octogénaire, le peintre originaire de Bradford, Royaume-Uni, aime depuis toujours casser les codes et créer de nouvelles techniques de travail. C’est ainsi qu’il réinvente la gravure en utilisant la pâte à papier, les photomontages constitués de multiples clichés au Polaroid, les images faxées… “A partir du moment où vous trichez par égard pour la beauté, vous savez que vous êtes un artiste” s’enjoue ce profond interrogateur de l’essence même de l’art. Sa rencontre avec Andy Warhol en 1963 à New-York marque un tournant dans la carrière de l’artiste. Il oriente alors ses œuvres vers le Pop-Art, utilise des dessins d’enfants, des photographies pour recomposer des paysages et des objets. Dix ans plus tard, A. Warhol lui suggère de peindre la série des piscines qui constituera le point d’orgue de sa réussite.

California lover

David Hockney décide de s’installer à Los Angeles en 1964. Avant même son départ, les lignes modernistes des bâtiments californiens l’inspiraient. Les grands espaces et le climat d’une population émancipée sont les traits mis en exergue dans beaucoup de ses œuvres. Plongé dans le naturalisme des années 60, l’artiste aime convier les amis dans sa résidence. Dans ses séries de double portraits il immortalise la complexité psychologique des comportements humains.

Christopher Ishterwood and Don Bachardy 1968. Private collection.
Christopher Ishterwood and Don Bachardy 1968. Private collection. David Hockney

Loin d’une perception classique de l’art de son époque, il joue sur la représentation pour faire appel à une imagination vive. Son esprit subversif se traduit dans les peintures qui font appel, parfois plus, à un érotisme abstrait et homosexuel.

Domestic scene, Los Angles, 1963, private collection.
Domestic scene, Los Angles, 1963, private collection. David Hockney

David Hockney effectue au cours de sa vie plusieurs voyages entre l’Angleterre et les Etats-Unis. La Tate Britain dédie une pièce à ces œuvres pittoresques, chaudes en couleurs. Elles représentent toutes des paysages puissants qui l’ont inspiré.

9 Canvas Study of the Grand Canyon 1998. Richard and Carolyn Dewey.
9 Canvas Study of the Grand Canyon 1998. Richard and Carolyn Dewey. David Hockney

L’exposition retrace l’évolution du style de Hockney. Que ce soit dans la terrasse de sa maison en Californie, dans les paysages du Yorkshire ou au Grand Canyon l’utilisation systématique des couleurs acidulés reste une certitude.

Garden with Blue Terrace, 2015. Private collection
Garden with Blue Terrace, 2015. Private collection David Hockney

David Hockney
Tate Britain 
Jusqu’au 29 mai
Millbank, Westminster, Londres
Tél. +44 (0)20 7887 8888
www.tate.org.uk

Scrollez pour découvrir toutes nos adresses à Londres ci-dessous !

The good concept store A découvrir dans le concept store