Ayala
Economie 2.0

La Chine numérique 4/4 : les start-up les plus prometteuses de Shanghai

The Good Life a compilé pour vous une galerie des start-up les plus successfull de la métropole chinoise. A découvrir une par une !

Xiaohongshu, le mix gagnant « réseau social – e-commerce »

En chinois, Xiaohongshu veut dire « petit livre rouge » et le fondateur de cette start-up de succès se nomme Charlwin Mao. Là s’arrête la référence au communisme du petit père du peuple. Créée en 2014 à Shanghai, Xiaohongshu est aujourd’hui une « licorne » – ces pépites prometteuses de la nouvelle économie valorisées 1 milliard de $ – après avoir bouclé, en 2016, un tour de table de 120 millions $ auprès d’investisseurs comme Tencent le géant chinois de l’Internet et un pool de fonds de capital-risque dont ZhenFund, CGV Capital ou GSR Ventures. Un bel exemple de la vitesse à laquelle les start-ups chinoises changent d’échelle. L’idée en or de Xiaohongshu répond à une demande du marché. Conçu à l’origine comme un réseau social, l’application permet aux touristes chinois de plus en plus nombreux à parcourir le monde de poster les photos de leur shopping favori. Mais Charlwin Mao y voit l’opportunité de vendre directement ces produits étrangers tant plébiscités par les consommateurs chinois dont le pouvoir d’achat augmente. Ce jeune entrepreneur shanghaien est passé par la Silicon Valley après avoir fait ses classes a fait ses classes à la prestigieuse université de Jiao Tong. Il comprend très vite qu’il lui faut mettre au centre de son modèle économique une activité d’e-commerce boostée par le puissant levier marketing du bouche à oreille digital. L’appli propose donc de vendre en direct des marques du monde entier, des articles de Chanel ou de Bulgari, un shampoing fortifiant de Body Shop ou encore une liqueur coréenne en passant par du maquillage australien, le tout détaxé. Les clics des 17 millions de clients de Xiaohongshu dont 80% ont moins de 30 ans et 90% sont des femmes génèrent aujourd’hui 200 millions $ de ventes annuelles. Un bel exemple de la capacité des e-commerçants chinois à monétiser leur audience et leur contenu.

The good concept store A découvrir dans le concept store