Campagnes de publicité spectaculaires, construction d'une annexe du Louvre, circuit de Grand Prix, le plus grand des sept Emirats ne lésine pas sur les moyens pour faire la cour aux touristes du monde entier.

Culture, tradition et nature

Giuseppe Penone et Jenny Holzer vont jouer les pionniers. Les deux stars de l’art contemporain seront les premières à s’installer au Louvre Abou Dabi. L’annexe du plus célèbre musée parisien, dessinée par Jean Nouvel, ouvrira ses portes en 2017, une première à l’échelle mondiale. Déjà, depuis 2009, l’émirat accueille tous les ans l’Abu Dhabi Art, une foire internationale d’art moderne et contemporain. Une art fair dont le nombre de galeries a considérablement augmenté, drainant désormais deux fois plus de visiteurs que lors de sa première édition.

Autre vecteur de communication pour Abou Dabi, l’authenticité. L’Oasis d’Al Ain, classée au patrimoine mondial de l’humanité, le fort de Qasr Al Hosn, plus vieil édifice de l’émirat (1761) ou l’imposante Mosquée Sheikh Zayed, sont régulièrement valorisées par l’office du tourisme afin d’offrir une image plus familiale à Abou Dabi, souvent éclipsée par les clichés « bling-bling » que véhicule l’émirat.

La Mosquée Sheikh Zayed fêtera ses 10 ans l’an prochain, elle est la 9ème plus grande du monde.
La Mosquée Sheikh Zayed fêtera ses 10 ans l’an prochain, elle est la 9ème plus grande du monde. DR

Autre atout, la superficie. Là où son voisin Dubaï est limité par sa taille, Abou Dabi mise sur sa situation pour offrir une expérience différente. De la mangrove au désert, en passant par la réserve naturelle de Sir Bani Yas, l’office du tourisme joue sur le dépaysement et les vacances « nature ». La volonté de changer l’image de l’émirat semble être au centre des préoccupations de l’Abu Dhabi Tourism and Culture Authority.   

La montagne Jabel Hefeet, près de l’Oasis d’Al Ain
La montagne Jabel Hefeet, près de l’Oasis d’Al Ain DR

Les familles, cible privilégiée

Plages, activités sportives et parcs à thèmes, Abou Dabi mise gros sur la cible familiale. « Le parc d’attraction Ferrari World, le parc aquatique Yas et le circuit de F1, ainsi que les luxueux resorts balnéaires de Saadiyat Beach et Nuraï Island rencontrent un grand succès auprès des familles » rapporte Alice Kabanoff, directrice des relations presse France à l’office du tourisme.

Le Park Hyatt Abu Dhabi Hotel & Villas est une illustration à lui tout seul de l’offre touristique d’Abou Dabi. Luxe, sport, avec le parcours de golf, et la plage.
Le Park Hyatt Abu Dhabi Hotel & Villas est une illustration à lui tout seul de l’offre touristique d’Abou Dabi. Luxe, sport, avec le parcours de golf, et la plage. DR

Pour renforcer ce positionnement, au début du mois de novembre, l’Abu Dhabi Tourism and Culture Authority a lancé une nouvelle campagne au nom sans équivoque : « extraordinary stories ». Entre désert et skyline impressionnante, l’émirat valorise ses atouts à grand renfort d’images spectaculaires. Une série de vidéos (ci-dessous) qui affichait déjà 3 millions de vues deux semaines après sa mise en ligne.

Une croissance prometteuse

L’objectif ? Atteindre 7,5 millions de visiteurs annuels avant 2030. Rien d’insurmontable puisqu’en 2015, l’émirat aurait déjà accueilli 4,1 millions de touristes, soit près de deux fois plus qu’en 2010, selon l’Abu Dhabi Tourism and Culture Authority. Une embellie spectaculaire pour les acteurs du tourisme, dont les revenus annuels seraient passés de 594 millions à 884 millions d’euros entre 2012 et 2015.

Des chiffres prometteurs mais très éloignés du voisin dubaïote. Avec son aéroport parmi les plus fréquentés du monde et son statut de quatrième ville la plus visitée de la planète, Dubaï reste la destination numéro un de la région.

The good concept store A découvrir dans le concept store