Presque soixante ans après avoir démarré la production -éphémère- de la XKSS (1957), Jaguar relance la fabrication des neuf exemplaires manquant au plan initial. Détail d’une histoire hors norme pour une auto iconique.

Le soir du 12 février 1957, un incendie fait rage dans les usines Jaguar de Browns Lane. Les dégâts sont nombreux et touchent évidemment des véhicules en cours de montage. Parmi eux, neuf exemplaires de la XKSS, un roadster deux-places, dont le plan de production ne prévoyait que vingt-cinq pièces. En dépit de la catastrophe, les 16 « survivantes » seront terminées et vendues, sans aucun problème, cela va sans dire. La XKSS est en fait directement issue de la Type-D qui vient de remporter durant trois années consécutives (1955, 1956 et 1957) les 24 heures du Mans.

Jaguar XKSS 2017
Jaguar XKSS 2017 DR

Mais Jaguar ayant décidé de se retirer de la compétition, les Type-D déjà programmées vont être reconfigurées, sans perdre en vélocité, en version homologuée pour la route. Et ce à destination exclusive des Etats-Unis où les amateurs de Sports Cars, à fortiori européennes, sont nombreux. Lorsqu’elle sort enfin, la voiture est évidemment très attendue. Et autant dire qu’elle va devenir une icône quand l’acteur Steve McQueen s’affiche au volant de celle qu’il utilise au quotidien dans les rues de Los Angeles.

Presque 60 ans plus tard, Jaguar décide de boucler l’histoire en relevant le défi de construire les neufs manquantes à l’appel. Il s’agit bien là de voitures neuves au détail près que ces neuf XKSS vont être construites avec les mêmes caractéristiques que leurs aînées de 1957 : même motorisation, même partie motrice, mêmes aménagements intérieurs, même mode de fabrication… même les numéros de série des châssis seront ceux des « disparues ».

Jaguar XKSS 2017
Jaguar XKSS 2017 DR

D’une certaine manière, ce process plutôt inédit a obligé les équipes de Jaguar à remonter dans le temps pour se mettre dans l’esprit des ingénieurs de l’époque afin de créer, avec les connaissances d’aujourd’hui, une voiture d’hier. Il faudra néanmoins quelques 10 000 heures de travail pour réaliser chacun des modèles d’une valeur de 1,1 millions de livres.

Même à ce prix-là, Jaguar a du trier sur le volet les candidats à la propriété. Mais quand on connait l’estimation de celle ayant appartenu à Steve McQueen – 30 millions de dollars – on peut presque parler d’affaire. Evidemment, ce modèle-ci est conservé dans un musée, le Petersen Automotive Museum (Los Angeles) où, en toute logique, Jaguar a dévoilé le 16 novembre dernier le « 17ème » exemplaire de la XKSS.

Jaguar XKSS : caractéristiques techniques

  • Moteur : 6 cylindres en ligne de 3453 cm3
  • Puissance : 250 ch
  • Couple max : 352 Nm
  • Transmission : propulsion
  • Boîtes de vitesse : Manuelle à 4 rapports
  • Poids : 1012 kg
  • Vitesse max : 245 km/h
  • Longueur : 3 990 mm
  • Largeur : 1 660 mm
  • Hauteur : 1 120 mm

 

The good concept store A découvrir dans le concept store