Chaque printemps, le guarana, champion toutes catégories pour donner de l’énergie, stimuler la concentration et favoriser la perte de poids, fait son grand retour dans les rayons des parapharmacies. Le point sur ce boosteur naturel.

Arbuste sacré de la forêt amazonienne, le guarana se présente comme une liane à croissance rapide de la famille des Sapindaceae. La partie utilisée depuis plus de trois mille ans est la baie, dont l’écorce rougeâtre renferme un noyau blanc marqué d’une protubérance noire. Ces baies, utilisées à l’origine par les Indiens ­Sateré Mawé, possèdent le taux le plus élevé de caféine (ou « guaranine », découverte en 1840), puisque leurs graines en contiennent de 2,5 à 7 %, soit de 2 à 3,5 fois plus que les grains de café.

Une fois les graines torréfiées, les Sateré Mawé les consommaient aussi bien en période de disette, afin de mieux endurer la faim, que pour prévenir la malaria et la dysenterie. Ils les écrasaient avec un pilon et les pressaient à la main pour en faire une pâte, qu’ils faisaient sécher au soleil, ou en façonnaient des pâtons qu’ils fumaient avec des bois aromatiques pour les conserver. Rapidement, des boissons stimulantes à base de guarana, comme la çapo, boisson traditionnelle des Indiens d’Amazonie, mélangée à de l’eau et du miel, sont apparues.

Vantées pour leurs vertus aphrodisiaques, diurétiques et analgésiques, en plus de leurs propriétés astringentes et stimulantes, ces boissons sont devenues populaires en France dès le XIXe siècle et le sont encore aujourd’hui. Aux États-Unis, il fut décidé d’inclure l’extrait de cette plante dans la pharmacopée à titre de stimulant, de diurétique et d’hypertenseur dès la fin du XIXe siècle. Les vertus du guarana sont désormais mondialement reconnues et le Brésil en est le premier producteur et exportateur, avec environ 2 000 tonnes par an.

Boosteur naturel du corps et de l’esprit

Énergisant intellectuel, le guarana améliore efficacement la vigilance et combat la fatigue et la somnolence grâce à la caféine, stimulant naturel du système nerveux central. Pour obtenir un effet notable de quelques heures, il suffit de consommer au moins 60 mg de caféine. Les grands consommateurs de café, confrontés à un phénomène d’accoutumance, doivent augmenter la dose à environ 200 mg.

Une tasse de café contenant déjà de 75 à 180 mg de caféine, ils sont encouragés à lire attentivement les étiquettes des boissons caféinées, car la dose consommée quotidiennement de cette substance ne doit pas excéder 450 mg. De plus, la caféine est généralement déconseillée aux personnes souffrant d’une maladie cardiaque, d’insomnie, de troubles anxieux, d’hypertension artérielle ou encore d’ulcères gastriques, car elles pourraient être prises de nausées, de maux de tête et d’une accélération du rythme cardiaque.

Méfiance, donc, en cas d’utilisation combinée de guarana avec d’autres produits contenant de la caféine, comme la yerba mate. Qu’on se rassure, avec un guarana équilibré en caféine et en tanins, l’assimilation de la caféine dans le corps serait lente et progressive… Encore faut-il connaître la méthode de récolte et de fabrication du guarana consommé. Plusieurs essais cliniques ont montré que la caféine pouvait améliorer les performances cognitives et que la consommation de guarana, combiné à du ginseng, permettrait d’obtenir des résultats identiques. Ainsi, il favoriserait l’apprentissage, stimulerait la mémoire, renforcerait la clarté de l’esprit, augmenterait la capacité de concentration et diminuerait les effets du stress et de l’anxiété. Tonique et stimulateur de libido, le guarana accroîtrait enfin les performances physiques, la force et les réflexes, et renforcerait le système immunitaire et l’organisme.

Allié minceur sous surveillance

Coupe-faim naturel, grâce à la caféine, le guarana activerait le métabolisme et favoriserait la perte de poids en brûlant les graisses pour les transformer en énergie rapi­dement disponible et en favorisant l’élimination des toxines. Voilà de quoi plaire aux amateurs de régime rapide avant l’été. Sauf que… On a longtemps employé des extraits de guarana dans des produits amincissants, mélangés avec de l’éphédra.

Or, l’association caféine et éphédra est dangereuse, car les deux composants interagissent, la caféine augmentant les effets stimulants de l’éphédra déjà potentiellement dangereux. Si le guarana est donc la plante idéale pour préparer l’été en fortifiant le corps et l’esprit, tout en réduisant le tour de taille, il convient de bien lire les étiquettes des produits, de se procurer un extrait de bonne qualité et d’éviter de multiplier les sources de caféine afin de rester en dessous du seuil d’accoutumance ou de dangerosité.

Posologie

  • En infusion : de 1 à 3 sachets par jour, Thé brûle-graisse. Floressance, 20 sachets, 4,40 €.
  • En comprimés : 1 comprimé par jour au thé vert et au guarana. Juvamine, 30 comprimés, 5 €.
  • En crème : pour stimuler et détoxifier le visage, 2 ou 3 fois par semaine. Guarana Scrub, Yon-Ka, 34,50 €.
  • En shampoing : pour fortifier les cheveux et le cuir chevelu. Shampoing doux Niaouli et Guarana, So’Bio Etic, 250 ml, 4,35 €.

The good concept store A découvrir dans le concept store