Greygouar
The Good Pills

L'astragale, la plante d'harmonie des herboristes chinois

Considéré par les herboristes chinois comme une « plante d’harmonie », l’astragale est indiqué pour mieux affronter les changements de saison et les rigueurs de l’hiver. Adaptogène, la plante stimule l’organisme et constitue un bouclier préventif contre les infections respiratoires. Une sorte de potion magique, donc.

L’astragale, ou huang qi, trouve son origine en Chine et fait partie de la famille des fabacées. On le trouve près des rivages, des estuaires et des forêts de pins d’Asie. Sa racine est prélevée au printemps, puis séchée à des fins thérapeutiques. L’astragale se décline en plus de 2 000 variétés et est probablement la plante asiatique la plus étudiée en botanique comme en pharmacologie, la médecine traditionnelle chinoise l’utilisant depuis plus de deux mille ans et accordant à cette racine une place capitale dans son arsenal thérapeutique. En Occident, il a fallu attendre le XIXe siècle pour que les herboristes l’emploient dans divers toniques ou remèdes naturels et pour que des médecins américains popularisent l’usage de sa racine comme stimulant du système immunitaire. Plus récemment, en 1987, des chercheurs chinois ont montré qu’une préparation contenant de l’astragale pouvait être utile pour combattre les effets du virus Coxsackie B, responsable d’une épidémie de myocardite.

Mur végétal

Il permet de se prémunir de nombreuses infections, en soutenant notamment le foie et les reins, et est conseillé en prévention du rhume et de la grippe. De nombreuses préparations destinées à la prévention des infections respiratoires, qu’elles soient virales ou microbiennes, contiennent de l’astragale, comme la Yu Ping Feng San, utilisée pour soigner la rhinite allergique, la bronchite chronique, la grippe et le rhume à répétition. La plante posséderait également des vertus préventives contre le diabète et ferait baisser la tension artérielle. Last but not least, elle bénéficie d’effets antioxydants qui luttent efficacement contre la production des radicaux libres. Tonique et adaptogène, elle aide surtout à faire face aux différents stress (émotionnels, environnementaux, etc.) et renforce la résistance physique et mentale. Les Chinois utilisent d’ailleurs la racine d’astragale pour favoriser l’endurance et augmenter la résistance aux températures extrêmes.

Études controversées

Mais ce n’est pas tout, l’astragale serait indiqué contre les troubles digestifs : il diminuerait l’acidité dans l’estomac et favoriserait ainsi une meilleure élimination des déchets. On lui attribue de plus la capacité à améliorer la performance de la pompe cardiaque et à faciliter la circulation sanguine, surtout après un accident cardio-vasculaire… mais les études manquent encore pour confirmer cette efficacité. Il semblerait, en revanche, que l’astragale réduise les nausées, les vomissements et l’insuffisance immunitaire associés à la chimiothérapie anticancer, tout en augmentant l’efficacité de cette dernière. Selon des données provenant d’essais chinois, les patients seraient aussi protégés contre les infections opportunistes. Le problème, c’est que la communauté scientifique accorde souvent peu de crédit aux recherches menées en Chine, celles-ci ne respectant pas toujours les normes occidentales. Il n’empêche, selon des chercheurs de Houston, les propriétés immunitaires de la plante sembleraient tout de même améliorer les défenses dans le cas de certains cancers.

Posologie

  • En poudre de racine : de 4 à 7 g de racine par jour en 2 ou 3 doses pour les problèmes respiratoires.
  • En décoction de racine : faire bouillir à petit feu de 15 à 30 g de racine séchée dans 1 l d’eau pendant 10 ou 15 min. Boire de 500 ml à 1 l par jour. Herboristerie du Valmont, 6,99 € les 100 g.
  • En extrait de plante fraîche : prendre 1 cuillerée à café dans un verre d’eau trois fois par jour. Astragale bio, Dietanat, 19,80 € les 250 ml.
  • En gélules : 2 ou 3 par jour. Astragale Bio, Natura Mundi, 24,90 € les 120 gélules.
  • En soupe chinoise : incorporer 30 g de racines dans 3,5 l d’eau ou de bouillon. Ajouter les légumes et les autres ingrédients, et laisser mijoter à feu doux.

Cure préventive

La capacité de la plante à traiter rhumes et grippes s’expliquerait par sa forte teneur en polysaccharides, saponines et flavonoïdes. Mais quelle est la nature exacte de son action dans la lutte contre ces virus : préventive ou curative ? Certains auteurs affirment que l’astragale guérit ces affections virales, tandis que d’autres mettent en avant ses vertus uniquement préventives. La médecine chinoise traditionnelle déconseille même à toute personne déjà malade de consommer la plante, cette dernière étant capable de transmettre son énergie non au malade, mais… au virus lui-même. L’idéal serait donc de commencer une cure de deux ou trois mois en automne, avant les premiers frimas, pour être protégé au plus fort de l’épidémie. Mais, prudence ! L’astragale est, selon la médecine chinoise, un tonique du yang, il est donc contre-indiqué en cas de déficience de yin. Encore faut-il savoir comment s’équilibrent chez nous ces deux forces complémentaires…

The good concept store A découvrir dans le concept store