Ils sont atypiques, hors des clous et très tendance, et leurs collections sont plus que désirables. Et puis, ils n’hésitent pas à se remettre en question. Tout pour nous plaire !

Haider Ackermann

Nommé directeur créatif de Berluti (groupe LVMH) en septembre dernier, Haider Ackermann a du pain sur la planche : les collections de chaussures évidemment, le vêtement masculin (arrivé ici en 2012), la minicollection féminine lancée comme un test cette saison. On est plutôt impatient de voir les réalisations « berlutiennes » de ce coloriste exceptionnel, doué pour les étoffes voluptueuses ! Oiseau solitaire né à Santa Fe de Bogota, en Colombie, enfant adopté par des parents français très aimants, Haider Ackermann intègre l’Académie royale des beaux-arts d’Anvers… d’où il sera viré, premier haut fait d’armes du plus calme des créateurs.

Haider Ackermann.
Haider Ackermann. DR

On s’est aussi longtemps interrogé sur son aptitude à se fondre dans l’impitoyable mercato de la mode. Question à laquelle il avait répondu il y a quelque temps : « J’aimerais pouvoir collaborer avec une griffe prestigieuse pour apprendre un répertoire différent du mien, de nouveaux codes, découvrir d’autres façons de travailler, et avoir aussi les moyens de l’élégance absolue que je ne peux pas me permettre chez moi. » Vœu (enfin) exaucé ! Tant mieux, car cela fait longtemps qu’on adore son travail. En 2003, Haider Ackermann crée en effet sa première collection. Depuis, il livre sans relâche sa belle palette, ses rayures et ce dandysme à la Balthus – l’une de ses grandes inspirations. Espérons que sa vision bohème du chic sera soluble dans le monde ultraluxe, codifié et assez froid de Berluti.

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store