Ils sont atypiques, hors des clous et très tendance, et leurs collections sont plus que désirables. Et puis, ils n’hésitent pas à se remettre en question. Tout pour nous plaire !

AMI

Née sur un coin de table, la marque 100 % masculine est devenue une référence internationale, stylistique et urbaine… en moins de six ans ! Des racines parisiennes revendiquées par son fondateur, Alexandre Mattiussi, qui se cache derrière le très cool acronyme AMI depuis 2011. « Je vis à Paris depuis vingt ans. J’ai mon noyau d’amis à Pigalle et mes bureaux dans le Marais… Ailleurs, cela me paraît toujours trop grand et trop haut pour moi », sourit-il. Ses « bouis‑bouis » préférés ? La Jaja et les Triplettes de Belleville, chez Claus pour bruncher (un copain, ex‑styliste), le Ritz pour frimer et les Buttes-Chaumont pour respirer. En fait, Alexandre Mattiussi s’est confectionné une couverture bobo, loin de son ancienne vie de styliste homme pour Givenchy, Marc Jacobs et Dior. « Je voulais juste créer une marque proche de ma vie et accessible, alors que je dessinais pour d’autres des collections que je n’avais pas les moyens de porter », explique-t-il.

Collection AMI.
Collection AMI. DR

Styliste mais pas génie de la finance, Alexandre Mattiussi convainc un business‑angel de l’aider ! Étiquetage, packaging, look de la boutique, stratégie commerciale, tout est dans le dossier qu’il défend… bonnet rouge vissé sur la tête. S’ensuit le début de la gloire : un premier défilé dans un café de la place des Victoires, à Paris. AMI veut séduire les pères, les fêtards et les actifs. « Durant trois ans, j’ai dessiné un vestiaire basique, stylé, sans trop réfléchir. Puis je me suis entouré de deux stylistes et d’un directeur de collection. J’ai aussi ajouté un grain fantasque, comme ce manteau à paillettes pour se pavaner dans un Paris que je trouve festif, jeune et dynamique. » Aujourd’hui, la marque se structure en un réseau de boutiques à Paris, Londres et Tokyo. La petite dernière a ouvert à Hong Kong, en septembre, tandis qu’un projet avance à New York. Parmi les aimants d’AMI, Studio KO, architecte des boutiques depuis le début, l’actrice Charlotte Le Bon et la célèbre Christine (and The Queens) qui fait faire tous ses costumes ici. On a vu aussi David Bowie porter les vêtements de la marque parisienne (sous‑titrés « fait avec amour »), ainsi que Jean Dujardin, Vincent Cassel, Xavier Dolan et même Daniel Craig quand il n’est pas James Bond. Un parfum est en gestation, tout comme une ligne féminine, mais… notre AMI prend son temps. Les copains d’abord !

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store