Ils sont atypiques, hors des clous et très tendance, et leurs collections sont plus que désirables. Et puis, ils n’hésitent pas à se remettre en question. Tout pour nous plaire !

Damir Doma

Après avoir affûté son style auprès de la sphère fashion belge, chez Raf Simons et chez Dirk Schönberger notamment, Damir Doma crée sa marque masculine à Paris en 2007 et vient d’en retravailler tous les aspects… à Milan.

Collection Damir Doma.
Collection Damir Doma. DR

The Good Life : Depuis un an, vous êtes installé via Savona à Milan. Pourquoi ?
Damir Doma : J’ai d’abord développé mon entreprise à Paris, puis j’ai jugé plus facile, moins épuisant et moins cher de l’installer à Milan, où nous avons notre partenaire financier et notre usine. Je ne suis ni parisien ni français, et je pouvais donc bouger à ma guise. De plus, j’ai trouvé que ce déménagement apportait de la fraîcheur et de l’énergie à ma création.

TGL : C’est un nouveau départ ?
D. D. : J’ai voulu tout revoir de fond en comble, me concentrer sur la créativité et le rééquilibrage de ma collection. Pour des raisons économiques, nos défilés sont devenus mixtes, ce que font actuellement beaucoup de marques. Nous sommes ainsi passés de 10 à 4 défilés par an autour de 300 pièces (au lieu de 5 fois plus auparavant). On a aussi stoppé la seconde ligne, une étape importante qui a remis toute la distribution à plat. Ces opérations nous redonnent de la cohérence et nous ont fait regagner de la crédibilité auprès des meilleures boutiques – 160 dans le monde.

TGL : Qu’est-ce que votre expérience milanaise a changé à votre style ?
D. D. : J’ai évolué sur la déconstruction du vêtement. Avec mon propre atelier sur place, je fais de la recherche sur les matériaux et sur les formes. La collection est plus mature, avec des looks clairs et nets. Les femmes étaient mes meilleures clientes, maintenant, c’est l’inverse : les hommes l’apprécient de plus en plus. Je suis vraiment content d’avoir pris cette décision, car la réalité, c’est aussi que les grands acheteurs ne se déplacent plus sur tous les salons ni sur tous les défilés mais, pour eux, Milan reste une place forte.

Alexandre Matiussi, créateur de la marque AMI.
Alexandre Matiussi, créateur de la marque AMI. Grégoire Avenel

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store