Microsoft

Avec HoloLens, Microsoft mise sur la réalité augmentée

Présenté le 30 mars aux Etats-Unis et au Canada, le casque de réalité augmentée HoloLens de Microsoft est enfin disponible à la précommande en France.

Considéré comme un réel investissement (plus de 3 000 $) pour les développeurs et les entreprises, le casque de réalité augmentée HoloLens est disponible en France le même jour que le PlayStation VR de Sony, son vrai-faux concurrent. Pour le moment, il est uniquement possible de le précommander via le site Microsoft France.

Avant tout, attention à ne pas confondre réalité augmentée et réalité virtuelle ! Cette dernière immerge le porteur dans un univers constitué à 100 % d’images de synthèse (comme avec le Playstation VR, l’Oculus Rift, le Samsung Gear VR…), alors que les masques de réalité augmentée, comme l’Hololens (ou les Google Glass avant lui) superposent une interface graphique sur votre vision.

Deux kits pas donnés...

Deux kits sont proposés.
> Development Edition, à 3299 € pour les développeurs souhaitant créer leurs applications de réalité augmentée.
> Hololens Commercial Suite, à 5 489 €, idéal pour les entreprises souhaitant vendre leur produit avec l’aide de cet outil.
La date et le prix de sortie d’un kit grand public ne sont pas encore annoncés.

La réalité augmentée permet de voir Georges Takei boxer sur votre bureau ou, plus utile, de construire des hologrammes en 3D avec l’application Holostudio. Grâce aux caméras présentes sur le masque – en réalité des mini-Kinect –, les utilisateurs peuvent interagir avec ce qui les entoure. HoloLens est compatible avec d’autres logiciels, comme Skype (racheté en 2011 par Microsoft) : dans des vidéo-conférences d’une genre nouveau, on pourra intervenir (virtuellement) dans l’environnement de son interlocuteur. Pratique quand un plombier veut montrer dans quel sens tourner un robinet…  

Si Microsoft a pour ambition de  démocratiser la réalité augmentée, le géant de Redmond se concentre pour le moment sur les professionnels. Commercialisé à un prix relativement élevé par rapport à ses concurrents, l’Hololens veut convaincre les entreprises et les développeurs. Microsoft s’est associé à plusieurs sociétés afin de tester les capacités de son casque dans leur domaine d’activité: Thyssenkrupp a ainsi équipé une cinquantaine d’employés de sa branche ascenseurs. Et la NASA forme des astronautes en les projetant sur Mars et se sert de l’application ProtoSpace pour créer des robots spatiaux.

Si HoloLens est léger et confortable, peut se porter avec des lunettes et une queue de cheval, son champ de vision reste assez étroit. Et Microsoft n’est pas le seul sur ce créneau. Le mystère plane toujours sur le produit final de Magic Leap, la start-up de réalité augmentée américaine valorisée à 4,5 milliards de dollars dont le masque n’a pas encore été dévoilé. La course contre la montre est lancée…

The good concept store A découvrir dans le concept store