PDX
The Good Airports

The Good Airport : Portland, le meilleur aéroport des Etats-Unis

L’aéroport de Portland (Oregon) a fêté l’année dernière ses 75 ans. Taille moyenne, architecture classique, décoration tout en sobriété… PDX n’est pas une star dans le milieu aéroportuaire et pourtant, il vient de recevoir le prix du meilleur aéroport étasunien pour la quatrième année consécutive… Décryptage.

Lors de son inauguration le 13 octobre 1940, l’aéroport de Portland est l’un des projets les plus coûteux de l’ère Roosevelt avec 3 millions de dollars investis pour sa construction. En dix ans, il triple son nombre de passagers et s’agrandit pour la première fois en 1951. Sept ans plus tard, un nouveau terminal fait son apparition. Pionnier, PDX devient l’un des premiers aéroports à accueillir des restaurants, des bars, des boutiques… Le tout dans un esprit « village » inédit aux Etats-Unis à l’époque, mais une évidence dans la ville la plus cool du pays. Depuis, les extensions se sont enchaînées et le nombre de passagers qui foulent sa moquette légendaire (voir encadré) s’est stabilisé autour des 15 millions par an depuis 2000.

Un aéroport « familial » qui, mine de rien, a révolutionné l’accueil dans les aéroports des Etats-Unis.
Un aéroport « familial » qui, mine de rien, a révolutionné l’accueil dans les aéroports des Etats-Unis. PDX

En termes de trafic, l’Aéroport International de Portland ne se classe qu’à la trentième place du pays. Pourtant, il fait l’unanimité. Le très respecté Travel & Leisure a élu PDX meilleur aéroport du pays quatre années de suite, pour son côté familial, ses avions toujours à l’heure, sa chaleur, ses efforts pour le respect de l’environnement et ses services. De nouveaux restaurants ouvrent tous les ans, les boutiques sont obligées de pratiquer les mêmes prix qu’en ville et une liaison directe permet de rejoindre le centre en transports en commun (un service plutôt rare aux Etats-Unis). Autant d’éléments qui ancrent sa réputation d’aéroport le plus agréable, dans un pays où les aérogares sont souvent des hangars pleins de vie mais sans âme.

La moquette star de l’aéroport de Portland

Moquette de l'aéroport de Portland

Vert menthe, avec des motifs très nineties, la moquette de PDX avait tout pour rafler le prix du revêtement le plus ringard du monde. Pourtant, elle possède sa propre page Wikipédia, des comptes sur les réseaux sociaux et depuis 2015 on la retrouve sur différents goodies en vente un peu partout en ville. Pourquoi 2015 ? L’année dernière, la moquette chérie des Portlanders a vécu ses dernières heures, remplacée petit à petit par un modèle tout aussi laid mais moins salissant (à droite sur la photo). Sur Twitter, c’est la folie, le hashtag #PDXCarpet fait un carton. Un coup de pub de l’aéroport ? Non, un élan spontané des habitants. Faire d’un paillasson fluo une icône du style :Portland est vraiment le plus gros nid de hipsters de la planète !

Le charme de PDX ne réside pas que dans son look vintage et son architecture simple et ergonomique. Son emplacement au pied du Mount Hood, le sommet emblématique de la région, y contribue aussi. L’ensemble s’intègre parfaitement dans son environnement. La tour de contrôle évoque les buildings de Portland. L’aéroport pourrait d’ailleurs presque se fondre dans la skyline de la ville.

Malgré les transformations successives de son infrastructure, l’aéroport a su a conserver sa silhouette d’origine tout en gagnant en modernité, ajoutant notamment des courbes au-dessus de son terminal nord et des végétaux un peu partout. Portland est la plus verte des villes US, rien de plus normal donc…

Le terminal nord de PDX, îlot de modernité dans un univers désuet.
Le terminal nord de PDX, îlot de modernité dans un univers désuet. PDX

L’esprit de Portland à l’intérieur de l’aéroport, c’est Simonds Kama, de Ports Of Portland, la société qui gère PDX qui en parle le mieux : « Nous aimons l’idée selon laquelle l’aéroport est le reflet de notre communauté. » Dans les faits, cela se traduit par « des dizaines de petites boutiques et de restaurants atypiques qui ne sont pas là que pour le côté commercial mais qui donnent vraiment une impression de vie de quartier ». Un aéroport qui ressemble à sa ville donc, humain et écolo, et qui inspire sans faire de bruit.

Décollage de Portland au soleil couchant (en mangeant du boulgour bio c’est encore mieux)

Thématiques associées

The good concept store A découvrir dans le concept store