En Suède, le gouvernement songe sérieusement à une baisse de la TVA sur certaines réparations voire des déductions d’impôt pour ceux qui réparent plutôt que de jeter.

Souvent facturées à des tarifs prohibitifs, les réparations d’objets du quotidien font partie de la stratégie d’obsolescence programmée en cours chez bien des fabricants… Pour lutter contre la surconsommation, à la fin du mois de septembre, le gouvernement suédois a proposé une nouvelle loi qui prévoit une baisse de la TVA de 25 % à 12 % sur les réparations de vélos, vêtements et chaussures mais aussi une déduction d’impôt pour des réparations plus imposantes. Ainsi, les Suédois pourront déduire de leurs revenus la moitié du prix de la main d’œuvre sur la réparation de leur sèche-linge par exemple.

Cette mesure devrait, selon le gouvernement, avoir au moins deux effets principaux : réduire l’impact des Suédois sur l’environnement et créer de l’emploi. En effet, de nombreux migrants atterrissent en Suède et recherchent désespérément des jobs manuels pour subsister. Accessoirement, une telle loi permettrait à la Suède de conserver son image de pays novateur

La loi sera discutée devant le Parlement dans le cours du mois de décembre, pour une entrée en vigueur prévue le 1er janvier 2017… Du meuble en kit au bricolage déductible des impôts : la boucle suédoise est bouclée !

The Good Spots Destination Suède

The good concept store A découvrir dans le concept store